Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Deux touristes scandinaves sauvagement assassinées près d’Imlil

Un suspect placé en garde à vue




Deux touristes scandinaves sauvagement assassinées près d’Imlil
Lundi 17 décembre. Ce matin, la paisible vie des habitants du village d’Imlil (province d'Al Haouz), perché à plus de 2000 m d’altitude, a basculé dans l’horreur et l’incompréhension. En route vers le sommet du mont Toubkal, la principale attraction de la région, des touristes randonneurs ont découvert les corps sans âme de deux femmes, à 10 km d’Imlil, non loin de Sidi Chamharouch, un genre de Bouya Omar local. Originaires du Danemark et de Norvège, elles auraient été sauvagement assassinées. En attestent les traces de violence à l’arme blanche présentes sur leurs cous. Horrifiés et sous le choc, les touristes à l’origine de cette découverte macabre ont immédiatement alerté les autorités locales. Ces dernières n’ont pas mis longtemps pour sortir la grosse artillerie : barrages pour quadriller la zone et hélicoptère en action.
Pendant que la police scientifique initiait ses investigations sur la scène du crime, une suspension provisoire de toute randonnée a été décidée pour des raisons sécuritaires. Justement, le lieu du crime en intrigue plus d’un. Que faisaient les deux victimes là ? Est-ce vraiment la scène du crime ? Ou a-t-il été commis ailleurs avant que leurs corps ne soient déplacés ? On est en droit de se poser quelques questions. Car à en croire un habitué des randonnées du Toubkal interrogé par ‘’Media24’’, les deux femmes scandinaves n’avaient rien à faire là, surtout que le lieu où leurs corps ont été retrouvés, n’est pas considéré comme une zone de bivouac. D’autant plus que si elles étaient accompagnées d’un guide, il ne leur aurait tout bonnement pas permis d’y passer la nuit. Au mieux, la zone est un lieu idéal pour marquer une légère pause dans l’ascension vers le mont.
Ce crime aussi atroce qu’inédit en ces lieux, fait craindre le pire aux habitants de la région. Vivant essentiellement de tourisme, ils redoutent l’impact que pourrait avoir cette terrible tragédie sur la réputation de la région et donc l’affluence touristique. Cette inquiétude devrait s’estomper. D’après les dernières nouvelles qui nous sont parvenues, les investigations entamées par le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ) en collaboration avec la Gendarmerie Royale et  la Sûreté nationale, ont abouti à l’arrestation d’un suspect à plus de 70 km de la scène du crime, à Marrakech plus exactement. Il a été immédiatement placé en garde à vue. Parallèlement, les investigations ont également mené à l’identification de plusieurs autres individus, soupçonnés de complicité. A ce stade de l’enquête, rien ni personne n’a encore pu adosser un quelconque motif sexuel à ce crime. Même si cette piste paraît plausible. D’ailleurs, pour l’instant, le mobile du crime n’est toujours pas élucidé.  

Chady Chaabi
Mercredi 19 Décembre 2018

Lu 1992 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com