Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Deux nouveaux Casques bleus marocains tués en Centrafrique


Le Conseil de sécurité condamne les attaques des convois de la MINUSCA



Deux nouveaux Casques bleus marocains ont été tués mardi à Bangassou, dans le sud-est de la Centrafrique, a indiqué en soirée l'ONU, deux jours après la mort d'un autre soldat de la paix.
«La MINUSCA regrette la mort de deux nouveaux Casques bleus mardi après-midi à Bangassou (700 km à l'est de Bangui). Ces soldats de la paix du contingent marocain ont été tués dans une embuscade tendue par des présumés anti-Balaka tandis qu'un autre soldat de la paix a été légèrement blessé», a précisé la Mission des Nations unies en Centrafrique dans un communiqué.
Par ailleurs, les membres du Conseil de sécurité des Nations unies ont condamné, lundi soir, dans les termes «les plus forts» l'attaque menée, le 23 juillet à Bangassou, par des éléments anti-Balaka, contre un convoi de la Mission multidimensionnelle de stabilisation des Nations unies en Centrafrique (MINUSCA), ayant causé la mort d'un militaire du contingent des Forces Armées Royales et blessé trois autres. 
“Les membres du Conseil ont exprimé leurs profondes condoléances et sympathie à la famille du Casque bleu marocain, leur profonde sympathie aux familles des militaires blessés, ainsi qu’au Maroc et à la MINUSCA”, a souligné le Conseil de sécurité dans une déclaration rendue publique, tout en souhaitant un prompt rétablissement aux blessés. 
Dans la même veine, les membres de l’instance exécutive des Nations unies ont condamné, dans les termes les plus forts, toutes les attaques et provocations perpétrées contre la MINUSCA par les groupes armés. 
Ils ont réitéré que les attaques contre les Casques bleus pourraient constituer des crimes de guerre et rappelé les obligations auxquelles sont tenues toutes les parties en vertu du droit humanitaire international. 
Ils ont de même appelé le gouvernement de la République centrafricaine à diligenter rapidement une enquête sur cette attaque et à traduire ses auteurs devant la justice. 
Les membres du Conseil ont, en outre, réaffirmé leur soutien total à la MINUSCA et exprimé leur profonde appréciation à l’égard des troupes de la Mission multidimensionnelle de stabilisation des Nations unies en Centrafrique et des pays fournisseurs de police. 
Ils ont aussi réitéré leur soutien fort au représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour la RCA, Parfait Onanga-Anyanga, et pour la MINUSCA dans ses efforts visant à assister les autorités et le peuple centrafricains à asseoir la stabilité dans leur pays, conformément à la résolution du Conseil de sécurité.

Libé
Jeudi 27 Juillet 2017

Lu 813 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs