Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Deux longs-métrages marocains en lice au Festival international du film du Caire




Deux longs-métrages marocains en lice au Festival international du film du Caire
Cinquante-neuf pays, dont le Maroc, participeront avec 160 films à la 40ème édition du Festival international du film du Caire, prévu du 20 au 29 novembre prochain, apprend-on auprès des organisateurs. Les longs-métrages marocains "Al Jahiliya" de Hicham Lasri et "Laaziza" de Mohcine Basri seront en lice, aux côtés de six autres productions, dans le cadre de la compétition "Horizons du cinéma arabe", a fait savoir le comité d'organisation du festival. "Al Jahiliya" relate, durant 90 minutes, le récit mouvementé de six personnages dans un cadre marqué par des tragédies sociales.
Contrairement aux précédents films de Hicham Lasri qui avaient généralement un caractère surréaliste, "Jahiliya", comme le décrit son metteur en scène, est une voix plurielle mettant en fusion trois ou quatre événements qui n'ont aucun lien temporel en commun. Les principaux rôles du film sont campés par Aziz Hettab, Nisrine Radi, Moustafa Houari et Zoubida Akif.
De son côté, "Laaziza" (74 minutes) raconte l'histoire d'une femme enceinte de 7 mois délaissée par son mari. Quand son fils atteint l'âge de scolarisation, le père fait des mains et des pieds pour le récupérer. Le film est interprété par Rachid El Ouali, Omar Lotfy, Sonia Oukacha, Zakaria Atifi et Fatima Azzahra Benasser. L'édition de cette année rendra hommage aux acteurs égyptiens Hassan Hosni et Fatine Hamama, au réalisateur britannique Ralph Fiennes et au compositeur égyptien Hicham Nazih.

 

Jeudi 1 Novembre 2018

Lu 276 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Septembre 2020 - 18:55 Le secteur du livre affaibli par la pandémie

Vendredi 18 Septembre 2020 - 16:57 Décès de Mohamed Talal