Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Détermination remarquée pour contrecarrer un relâchement manifeste

La stagnation du nombre des décès et l'augmentation de celui des guérisons permettent un optimisme mesuré




Détermination remarquée pour  contrecarrer un relâchement manifeste
Les chiffres et les taux communiqués hier à 10 heures par le ministère de la Santé via son portail www.covidmaroc.ma peuvent prêter à un optimisme mesuré.
La première lecture qui s’impose est qu’aucun décès n’a été enregistré et ce depuis lundi dernier pour que le chiffre stagne à 188, ce qui donne lieu à un taux de létalité de 2,9%,  sachant que le nombre de cas positifs a été de l’ordre de 6466. Soit 48 cas de plus depuis mardi à 16 heures, alors que du lundi 11 mai à 16 heures jusqu’au lendemain mardi à 10 heures, les cas positifs étaient passés de 6281 à 6380, soit 99 cas de plus.
A relever également le nombre de guérisons qui va crescendo, se situant hier à 10 heures à 3099, soit un taux de 47,9%. Quant au nombre de cas exclus après des résultats négatifs d'analyses effectuées au laboratoire, il a atteint 67.742.
Des chiffres qui prêtent, comme précité, à l’optimisme mais en aucun cas au relâchement. C’est ce qui a été constaté, hélas,  ces derniers temps à travers des comportements d’insouciance et d’irresponsabilité de certains citoyens de tout âge qui n’obéissaient pas aux strictes règles de confinement dictées par l’état d’urgence sanitaire.
Toutefois, depuis le début de la semaine, les autorités ont essayé de rectifier le tir, procédant au redéploiement des forces de l’ordre dans différents quartiers et artères en vue de rappeler à l’ordre des transgresseurs qui non seulement courent le danger de chopper le virus mais de le transmettre à des gens qui, eux, s’appliquent à respecter le confinement. Un confinement qui pourrait aller au-delà du 20 courant pour atteindre le 10 juin prochain d’après certaines sources. 
L’extrême vigilance doit rester de mise. Le salut de tout un chacun est conditionné par le respect du confinement en attendant la découverte d’un remède ou d’un vaccin qui, faut-il le rappeler, n’est pas pour demain. A ce propos, l’Organisation mondiale de la santé a indiqué que jusqu’à la date de fin avril dernier, 76 vaccins dont cinq se trouvant en phase clinique ont été répertoriés, tandis qu’actuellement elle comptabilise 110 dont huit à l’essai.
Pour  le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, « un vaccin sûr et efficace serait le seul outil permettant un retour du monde à un sentiment de normalité. Il sauverait des millions de vies et économiserait des milliards innombrables de dollars».
Il convient de signaler qu’au niveau du continent africain menacé, selon l’OMS, par une catastrophe humanitaire au cas où le confinement échouerait, c’est l’Afrique du Sud qui reste le pays le plus touché avec 11.350 cas, 206 décès et 4357 guérisons. L’Egypte arrive deuxième en nombre de déclarés positifs (10.093) mais compte plus de morts (544) et moins de rétablis (2326). Tout comme d’ailleurs l’Algérie avec un peu moins de cas positifs que le Maroc (6067 contre 6466) mais beaucoup plus de décès (515 contre 188) et moins de guéris (2998 contre 3099). 

Mohamed Bouarab
Jeudi 14 Mai 2020

Lu 697 fois


1.Posté par hamdi lahbib le 14/05/2020 15:55
Juqu'à maintenant toutes ou presque les mesures de faire reculer une fois pour toute ,les transgresseurs au CONFINEMENT sont restées vaines notamment dans les quartiers populaires ou l'on remarques les efforts des forces de l'ordre à toute heure vainement pour arriver à juguler ces dépassements contre la loi
.Donc à mon avis la méthode la plus radicale c'est le paiement d'une amande à partir de 50 à 100 dh à payer sur place ou à défaut avec un délais pour ceux qui n'auraient pas de quoi payer sur place, et là tout rentrera dans l'ordre.En ce qui concerne les clusters du virus dans les usines,le département du travail doit mettre en oeuvre sur le terrain les inspecteurs du travail amalgamés avec les autorités locales pour veiller aux conditions sanitaires par exemples distanciation et produits désinfectants et que tout manquement doit etre sanctionnés Don voilà mon humble avis de nature à preserver notre patrie de ce mal qui tient toute la planète en otage merci de m'avoir lu.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 25 Novembre 2020 - 17:00 Recrudescence des violences durant le confinement

Mercredi 25 Novembre 2020 - 17:00 Baisse du taux de reproduction du coronavirus