Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des sans-abris hébergés par des ONG de Tanger




Des sans-abris hébergés par des ONG de Tanger
Des activistes de la société civile ont lancé, au quartier Béni Makada à Tanger, une initiative visant à héberger un ensemble de sans-abris et de personnes sans domicile fixe durant l'état d'urgence sanitaire.
L'aménagement de "l'espace citoyen de cohabitation" s'inscrit dans le cadre de la contribution de la société civile à Tanger, plus particulièrement au quartier Béni Makada, aux efforts visant à prendre en charge cette frange de la société, a indiqué Hafid Chenghaou, un acteur de la société civile et l'un des superviseurs de cette initiative, précisant qu'il s'agit de fournir un hébergement, de la nourriture et de l'hygiène aux sans-abris.
Le but de cette initiative est de protéger cette frange de la société, qui peut présenter un danger pour elle-même et pour la société durant l'état d'urgence sanitaire, puisque ces personnes peuvent constituer un canal de propagation du nouveau coronavirus, a-t-il expliqué, notant que cette initiative reflète l'importance qu'accorde la société civile pour la créativité et la prise d'initiative dans le cadre du soutien des efforts nationaux de lutte contre la propagation du virus.
Cette initiative a débuté lorsque l'homme d'affaires Mansour Ajoûd a mis à la disposition de la société civile un bâtiment comprenant 5 appartements pour mettre en oeuvre la démarche, avant de faire appel aux habitants de Tanger le 21 mars pour participer à l'aménagement de ce bâtiment, a-t-il poursuivi. 
Ces travaux ont été effectués dans les deux jours qui suivent, pour permettre le lancement des opérations de collecte de dons pour financer l'achat des équipements ménagers.
Selon Hafid Changhaou, le bâtiment a été entièrement équipé au bout de cinq jours avec environ 100 lits pour recevoir les sans-abris dans des conditions humaines, tandis qu'une alimentation équilibrée leur sera prodiguée sur place, à hauteur de quatre repas par jour, après l'aménagement d'une cuisine dans le bâtiment.
Les dernières touches pour aménager complètement le bâtiment sont en cours de réalisation pour commencer à recevoir les personnes sans domicile fixe, a-t-il affirmé, faisant savoir que cette opération se déroulera sous la supervision des autorités locales, et avec l'orientation de la délégation de la santé pour éviter une quelconque contamination au sein du bâtiment. De l'eau chaude, de nouveaux habits, des lits et des couvertures seront ainsi mis à la disposition de ces sans-abris.
Par ailleurs, un programme spécifique de sensibilisation sera mis en place pour ces personnes, dont les compétences nécessaires à la vie courante seront renforcées dans l'espoir de les intégrer dans la vie professionnelle et leur permettre de poursuivre une vie normale après l'état d'urgence sanitaire.


 

Jeudi 2 Avril 2020

Lu 413 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 28 Novembre 2020 - 06:03 Rencontre