Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des responsables talibans et une délégation américaine discutent des relations bilatérales


Les talibans afghans ont annoncé samedi qu'une délégation de haut niveau de leur gouvernement avait rencontré une délégation américaine dans la capitale qatarienne Doha, dans ce qui constitue la première réunion de ce type depuis le retrait des Etats-Unis d'Afghanistan fin août et la première visite à l'étranger des représentants du gouvernement taliban.

Selon Amir Khan Muttaqi, ministre des Affaires étrangères par intérim de la nouvelle administration, les deux parties ont discuté de l'ouverture d'un nouveau chapitre des relations bilatérales, et les responsables talibans ont demandé aux Etats-Unis de lever l'interdiction portant sur les avoirs gelés à la Banque centrale afghane.

La délégation des talibans a également exhorté les Etats-Unis à respecter la souveraineté de l'espace aérien afghan et à ne pas s'ingérer dans les affaires du pays, a poursuivi le ministre, soulignant que l'accent a été mis sur l'aide humanitaire et la mise en œuvre de toutes les dispositions de l'Accord de Doha conclu entre les deux parties en février 2020.

La délégation rencontrera dans les prochains jours des représentants de l'Union européenne pour discuter des derniers développements, a ajouté M. Muttaqi.

Par ailleurs, le compte Twitter d'un porte-parole des talibans a affirmé qu'une délégation de haut niveau dirigée par le ministre s'était rendue vendredi à Doha pour rencontrer des responsables qatariens et des représentants d'autres pays au sujet de la situation politique actuelle et des relations extérieures du pays.

D'après des déclarations officielles, le Qatar joue un rôle majeur dans la question afghane, car il a facilité l'évacuation et le transfert de dizaines de milliers de personnes de Kaboul, a aidé à rouvrir l'aéroport de Kaboul pour lui permettre de recevoir de l'aide et des vols, et a fourni une aide financière à l'Afghanistan estimée à 50 millions de dollars.

Les talibans ont un bureau politique à Doha depuis 2013. La capitale qatarienne a pendant des années été témoin de négociations entre les talibans et les Etats-Unis et c'est là que l'accord de paix entre les deux parties, qui prévoyait le retrait des forces étrangères d'Afghanistan, a été signé en février de l'année dernière.


 

Libé
Dimanche 10 Octobre 2021

Lu 443 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS