Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


Des projets et programmes diversifiés pour redynamiser la scène culturelle dans la région de Casablanca-Settat


Libé
Dimanche 10 Avril 2022

Après plus de deux années d'immobilisme à cause de la crise sanitaire mondiale qui a paralysé tous les aspects de la vie, la scène culturelle marocaine reprend ses activités à la faveur de la levée progressive des restrictions édictées pour lutter contre la pandémie.

A l'instar de la reprise constatée au niveau national, la région de Casablanca-Settat connaît dernièrement une dynamique importante, propulsée par l'accompagnement du ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication et les différents intervenants locaux, à travers le lancement de plusieurs projets pour la mise à niveau des infrastructures existantes et la construction de nouvelles structures pour améliorer l'offre culturelle dans la région. Ce dynamisme se manifeste par les programmes et plans riches et diversifiés prévus tout au long de l'année pour répondre aux attentes de la population locale connue pour sa fibre culturelle et artistique.

Dans ce cadre, la directrice régionale du ministère de la Culture de la région Casablanca-Settat, Hafida Khouyi, a souligné que la région a connu ces derniers temps une "dynamique importante" au niveau culturel, notant que le ministère de tutelle a oeuvré à soutenir et accompagner les acteurs culturels pour redynamiser les structures culturelles dans la région.

Mme Khouyi a souligné, dans une déclaration à la MAP, que le ministère s'emploie avec ses partenaires sur nombre de projets en cours de réalisation qui seront inaugurés prochainement, notant que ces projets se répartissent sur deux axes majeurs: le patrimoine culturel et les infrastructures culturelles.

En ce qui concerne l'axe du patrimoine culturel, la responsable a indiqué que plusieurs projets seront prêts, notamment le parc archéologique de Sidi Abderrahmane, le premier du genre en Afrique pour mettre en valeur les vestiges et les découvertes des sites préhistoriques de Casablanca.

Il s'agit aussi du centre d'interprétation du patrimoine dans l'ancienne ville de Casablanca (ancienne Ecole Abdellaoui) qui vise à faire connaître le patrimoine de la région, outre la réhabilitation de nombre de sites archéologiques, dont le site Toma1, Ahl Loghlam, Kasbah Boulaouane, la restauration du rempart d'Azzemour et la réhabilitation de la Kasbah de Mohammedia.

S'agissant des projets d'infrastructures culturelles, Mme Khouyi a souligné que ces structures ont été renforcées la semaine dernière par l'inauguration du centre culturel de Bouskoura, qui dispose d'une salle de spectacle, d'un espace d'accueil et d'orientation et de deux ateliers d'arts plastiques, d'un espace pour enfant, d'une bibliothèque, d'une salle multifonctions, en plus d'un théâtre en plein air.

En plus du centre culturel de Benslimane qui ouvrira ses portes prochainement, a expliqué la responsable, les travaux sont en cours au niveau du théâtre de Ben M'sik, de la maison de la culture de Zemamra et du théâtreAfifi, dont l'ouverture est prévue pour bientôt.

Etant donné les spécificités de la région de Casablanca-Settat, l'une des plus grandes dans le Royaume et la plus peuplée du pays, Mme Khouyi a souligné que le ministère de tutelle a veillé à renforcer l'offre culturelle dans la région à travers la mise en place d'infrastructures dansles différentes préfectures et provinces relevant de la région.

Dans ce cadre, elle a relevé que nombre de projets sont en cours d'études et de réalisation, y compris le centre culturel de Sidi Bennour, le projet de l'Hermitage qui comprendra un grand théâtre d'une capacité de près de 480 personnes, outre un centre régional de musique et de danse dans la métropole.

A cet égard, elle a expliqué que ces projets sont réalisés en partenariat avec le ministère de tutelle, les conseils locaux de Casablanca, le conseil communal de la ville, le conseil de la région, outre l'ouverture du ministère sur le secteur privé pour promouvoir les investissements dans le domaine culturel et l'industrie culturelle au niveau de la région. Et de souligner que la région dispose de plusieurs infrastructures culturelles, notant que le défi est de mettre en place un programme spécial pour redynamiser ces infrastructures afin de satisfaire les attentes de la population.

Dans ce sens, Mme Khouyi a indiqué que la direction régionale du secteur de la culture a oeuvré à mettre en place un programme diversifié et intégré pour redonner vie à ces infrastructures culturelles et renforcer l'offre culturelle dans la région. Ce programme qui débutera après le mois sacré de Ramadan, prévoit nombre de festivals et événements, à leur tête le Festival de Zajal de Benslimane et la célébration de la Journée de la musique et de la Journée nationale du théâtre.

Après avoir rappelé le programme "Le théâtre bouge", lancé par le ministère de tutelle, la responsable régionale a souligné que plusieurs conventions de partenariat pour raviver la scène culturelle dans la région ont été signées avec des sociétés locales, comme "Casa Events", le conseil de la région, et les conseils préfectoraux et provinciaux de la région. Sans le moindre doute, les projets visant à réhabiliter et renforcer les infrastructures culturelles de la région sont de nature à ranimer l'activité culturelle de la région, le but étant de répondre aux attentes et aspirations de la population.

Par Rabia Salhane (MAP)


Lu 1327 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >