Libération

Facebook
Rss
Twitter





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des mesures restrictives prises pour contrer la propagation du coronavirus à Al Hoceima et Taroudant




Les autorités provinciales de la préfecture d'Al Hoceima ont annoncé, vendredi, l'adoption d'une série de mesures restrictives pour endiguer la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19). "Au vu de l'augmentation exponentielle du nombre de cas de contamination à la Covid-19 dans la province d'Al Hoceima, et conformément aux recommandations qui ont sanctionné la réunion du comité de suivi, tenue vendredi, des mesures ont été prises pour faire face à la propagation de la pandémie, indique un communiqué de la préfecture d'Al Hoceima. 

Ces mesures portent sur l’imposition d’autorisations exceptionnelles de déplacements de et vers le territoire de la préfecture de la province d'Al Hoceima, et la fermeture à 21h des locaux à usage commercial, professionnel et de service, ainsi que les restaurants et les cafés, en plus de l’interdiction d'utiliser la télévision au sein des cafés et restaurants. A cela s'ajoutent l’instauration d’un couvre-feu nocturne (de 21h à 6H), la fermeture des parcs et jardins publics, des marchés de proximité et des salles de sport couvertes, ainsi que l'interdiction des rassemblements publics, des fêtes, des cérémonies de mariage, des funérailles et des rassemblements familiaux tous types confondus, tout en incitant les établissements et institutions à privilégier le télétravail. Après avoir mis l’accent sur l’application stricte de la loi contre les contrevenants, le communiqué précise que les mesures de fermeture et de déplacement ne s’appliqueront pas aux hôpitaux publics, aux cliniques privées et aux pharmacies, et que les personnes qui y travaillent pourront se déplacer de et vers leurs lieux de travail, idem pour les éléments de la police, de la gendarmerie Royale, des forces auxiliaires et de la protection civile, les agents de l’autorité locale et leurs auxiliaires

Par ailleurs, les autorités provinciales invitent les citoyens et les citoyennes à respecter les mesures précitées, à porter les masques de protection, à respecter la distanciation physique et les consignes de sécurité et à éviter tout rassemblement ou promiscuité afin d’endiguer la propagation de la pandémie. Toutes ces mesures resteront en vigueur jusqu’à l’amélioration de la situation épidémiologique au niveau du territoire de la province d'Al Hoceima, conclut la même source. Pour sa part, le comité provincial de veille et de suivi à Taroudant a annoncé, vendredi soir, la mise en place de nouvelles mesures préventives pour endiguer la propagation de la pandémie de Covid19. Le comité souligne dans un communiqué qu'il a été décidé d'interdire les réunions et rassemblements dans l’ensemble des espaces publics des communes d’Ouled Taima et de Taroudant, pendant 15 jours renouvelables, et de fermer les terrains de proximité et les jardins publics pendant la même période et ce, au vu de la hausse inquiétante des cas positifs au coronavirus.

Ces mesures ont été prises dans le cadre du suivi quotidien de la situation épidémiologique dans les différentes communes de la province, après la recrudescence des cas de Covid-19, indique le communiqué, rappelant que les marchés des communes de Taroudant et d’Ait Aiaaza ont été fermés jusqu'au 1er novembre 2020. Par ailleurs, les autorités invitent les citoyens à respecter les mesures précitées, ainsi que le port du masque, la distanciation physique et les consignes de sécurité.

Libé
Dimanche 1 Novembre 2020

Lu 638 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 26 Novembre 2020 - 17:13 Trois cliniques sanctionnées