Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


Des détails cachés sous des tableaux de Picasso dévoilés au public


Libé
Mardi 22 Mars 2022

Des conservateurs américains ont réussi à obtenir de nouvelles informations sur des portraits et des compositions cachés sous certains tableaux emblématiques de Pablo Picasso. Présentées dans le cadre d’une nouvelle exposition "Picasso: Painting the Blue Period" au célèbre musée The Phillips Collection à Washington, ces découvertes offrent davantage de détails sur les matériaux et les procédés utilisés par l'artiste espagnole au début de sa carrière, ainsi que sur la manière de mieux conserver ses œuvres. "Les études techniques ont amené une compréhension nouvelle à la recherche en histoire de l'art", a déclaré à Axios Patricia Favero, conservatrice associée au Phillips Collection. Mme Favero fait partie d'une équipe de conservateurs et de scientifiques qui ont étudié trois œuvres de Picasso, faisant actuellement l'objet de cette exposition sur la période bleue de l’artiste. Des études antérieures avaient utilisé des techniques d'imagerie pour étudier certains aspects de ces tableaux et d'autres peintures sur des toiles recyclées, que Picasso était connu pour utiliser. Le premier indice de l'existence d'une peinture sous "La chambre bleue" (1901) a été repéré il y a plus de 60 ans, avec une partie de la texture de la peinture reflétant des coups de pinceau dans des directions différentes de la composition. En combinant les données de la radiographie X, de la spectroscopie d'imagerie par réflectographie infrarouge (IR) et de la cartographie par fluorescenceX, une équipe de chercheurs du Phillips Collection, de la National Gallery of Art et d'autres institutions a pu repérer le portrait d'un homme, les indicateurs du pinceau et des traits, ainsi que les pigments utilisés par Picasso, notamment le mercure qui suggère que l’artiste peignait avec du vermillon. La microanalyse de minuscules échantillons de la peinture a dévoilé que la majeure partie de "La chambre bleue" est peinte directement sur le portrait, sans apprêt, et que la palette de Picasso s’assombrit. Grâce à la spectroscopie par réflectographie IR, les chercheurs ont également réussi à identifier des formes sous l'épaule droite et l'avan-tbras de la femme de "La miséreuse accroupie" (1902). En outre, les éléments chimiques de la peinture ont été cartographiés, révélant des informations sur les étapes du développement du tableau, notamment un bras exposé, puis plus tard recouvert et ce, grâce au balayage par fluorescence X. Alors que les conservateurs savaient déjà qu'une peinture de paysage, dont le créateur est inconnu, mais dont la gamme de couleurs est similaire à celle de Picasso, se trouvait sous le portrait, les analyses récentes ont permis l’identification de nouveaux détails sur la façon dont les collines de la peinture sont devenues plus tard le dos de la femme accroupie. Par ailleurs, une carte des éléments de la peinture de "La Soupe" (1903) suggère que Picasso a changé la forme du bol offert à un enfant par une femme et qu'il a également modifié le geste de la femme et la façon dont ses cheveux tombent sur son front. D'autres outils d'imagerie ont révélé que le tableau était d'abord une nature morte, dont certaines parties ont été grattées plutôt que peintes. "Il y a encore beaucoup à apprendre de certaines des peintures les plus étudiées au monde", a affirmé Mme Favero. Offrant un nouvel aperçu du processus créatif de Pablo Picasso au début de sa carrière, "Picasso: Painting the Blue Period" est la première exposition à Washington, DC, depuis 25 ans, à se focaliser sur les premières œuvres de cette icône duXXe siècle, au moment où il commençait à se définir sur la scène internationale.


Lu 674 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.