Des artistes et écrivains partagent leurs expériences artistiques

Deuxième Automnale de Marrakech


Libé
Lundi 28 Novembre 2022

Des artistes et écrivains partagent leurs expériences artistiques
Une pléiade d’artistes et d’écrivains marocains se sont donné rendez-vous vendredi soir, au café littéraire Villa Majorelle à Marrakech, en vue d'échanger autour de thématiques qui leur tiennent à cœur, telles que le rôle de l’art dans la société et la condition féminine et par là, de partager leurs expériences artistiques. 


Organisée dans le cadre de la 2è édition de l’Automnale de Marrakech, cette table ronde a constitué une occasion pour les participants issus de divers horizons, de parler de leurs œuvres et projets littéraires et artistiques et d'échanger autour de l’art dans toute sa richesse et sa diversité.


Cette rencontre, qui visait également à mettre en exergue cette réelle dynamique culturelle que connait le Maroc dans toutes les formes artistiques, a aussi offert l'opportunité pour débattre des moyens à mettre en œuvre en vue de l’enrichissement de la scène culturelle nationale.
 Lors de cette table ronde, la parole a été donnée à des créateurs de divers horizons, le temps d'établir un dialogue entre différents registres artistiques.
Il s’agit de Zahra Azz, Moulay Seddik Rabbaj et Youssef Abouali (roman), Hassan Benmansour (poésie) et Toufiq Benramdane (arts plastiques).


Intervenant à cette occasion,   Abdelhay Sadik, enseignant à la Faculté des lettres et des sciences humaines de Marrakech, et chargé du volet littéraire de cet événement culturel, a salué l’initiative de l’organisation de cette manifestation, qui rassemble des créateurs de divers champs artistiques, ce qui permet de dialoguer les diverses formes artistiques et de "décloisonner" les créations artistiques.


De son côté, l’écrivaine Zahra Azz a abordé la condition de la femme marocaine et les principales contraintes qui entravent son plein épanouissement et sa participation effective dans les efforts d'édification du pays. "Le temps est venu pour éradiquer toutes les formes de violence à l’égard des femmes, en vue d’édifier une société basée sur l'égalité et la liberté", a estimé Mme Azz, également militante associative.


Cette romancière, dont certains romans et nouvelles ont été traduits en français, n'a pas manqué de souligner que ses œuvres tentent de faire entendre la voix de la femme et ses aspirations, indiquant que ses écrits littéraires abordent différents fléaux qui rongent la société, tels que le harcèlement, la corruption, l’analphabétisme…..


Pour sa part, le poète et journaliste, Hassan Benmansour, a fait savoir que sa passion pour l’art et les médias s’explique par son désir permanent d’être à l’écoute et au contact de l’autre, de ses aspirations et ses préoccupations, relevant que son style littéraire se caractérise par le recours à un langage simple et assimilé par les différentes classes sociales.


L’écrivain et professeur universitaire, Youssef Abou Ali a, pour sa part, présenté ses récentes œuvres littéraires "Normal" et "Mehdi wa Al Mountadar", mettent en exergue le rap et le hip hop en tant que formes musicales et artistiques, qui connaissent un grand engouement de la part de la jeunesse.
 Il a expliqué que les œuvres des écrivains marocains traduisent un besoin de participer à l’édifice culturel et intellectuel de leur pays, mettant l’accent sur ses mémoires écrits à l’occasion de la pandémie de  Covid-19, qui tentent de traiter "à la légère un événement tragique" celui de la pandémie et ses répercussions socioéconomiques négatives.

 
L’artiste-peintre, Toufiq Benramdane, qui vit à Marrakech depuis sept ans, a, quant à lui, présenté son expérience artistique et son travail de peintre, mettant l'accent aussi sur son expérience d’écrivain, laquelle s’est traduite par la publication de quelques livres orientés vers la peinture et la sculpture.


Le romancier et nouvelliste Moulay Seddik Rabbaj, a, de son côté, présenté son expérience littéraire, qui a commencé dans les années 2000 avec son premier roman "Inch'Allah" ayant connu un grand succès, faisant savoir qu’il puise son inspiration de la société marocaine, de ses attentes et ses espoirs.
Cette rencontre a été aussi ponctuée de lectures poétiques et de récits littéraires, ainsi que de show artistiques variés et des plus alléchants.

Organisée sous l’égide du ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, la 2è édition de l’Automnale de Marrakech, qui se poursuit jusqu’au 18 décembre prochain, se propose de faire découvrir ou redécouvrir des artistes confirmés, d'encourager les industries créatives et de proposer des stratégies de développement des carrières des artistes.

 
Ce mois de fête culturelle sera marqué par l'organisation de conférences, de salons littéraires, d'expositions, de défilés de mode et de concerts offerts par des artistes reconnus, tels que Oum, Neta El Kayam, Soukaina Fahsi et Sound Of Mint.
 L'Automnale de Marrakech comprend également une journée caritative autour d’ateliers artistiques visant à sensibiliser les jeunes et les moins jeunes sur l'importance de la solidarité. 


Lu 2052 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.