Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des armes made in Morocco

Le Royaume en pourparlers avec l’Espagne, les Etats-Unis et la France pour la création d’usines mixtes


Une étude réalisée par l’entreprise américaine Frost and Sullivan a estimé que le Royaume est considéré comme l’un des cinq pays (Colombie, Koweït, Malaisie, Singapour et Maroc) où l’industrie de défense émergera au cours de la prochaine décennie.
La même étude relayée par l’agence espagnole EFE a précisé que, vu les dangers grandissants dans la région et notamment le terrorisme jihadiste, les dépenses militaires du Royaume croîtront de 3,6 % durant les 10 prochaines années. Et de prévoir que les budgets de défense du Maroc et des quatre pays de référence passeront de 38,73 billions de dollars en 2015 à 55,51 billions de dollars en 2025, soit une croissance annuelle de 3,7 %.
« Contrairement aux principales économies émergentes comme l’Inde, la Corée du Sud, la Turquie, les Emirats arabes unis et le Brésil, les cinq pays sélectionnés pour cette étude tentent de développer une base industrielle locale et de diminuer le recours à l'équipement étranger », a souligné l’étude américaine.
Dans ce sens, le Maroc mène des négociations avec les Etats-Unis, la France et l’Espagne pour mettre en place une industrie locale d’armement par la création d’entreprises mixtes, d’après EFE.
Il y a quelques semaines, le site web «Infodefensa.com» avait publié une déclaration du directeur général de l’armement et du matériel de l’armée espagnole, le général de corps d’armée Juan Manuel Garcia Montana, en marge du dernier salon de l’armement DESI 2015 à Londres, soulignant que «le Maroc a officiellement demandé aux autorités militaires espagnoles de participer à la création d’une industrie militaire locale, avec l’aide des entreprises ibériques opérant dans l’industrie de l’armement».
« Le Royaume veut suivre l’exemple de son voisin et rival l’Algérie qui a conclu d’importants accords militaires avec des entreprises allemandes », a souligné EFE en rappelant l’accord signé entre les deux pays pour un montant de 2,7 milliards de dollars avec le géant de l’industrie militaire allemande, Rheinmetall, pour l’installation d’une usine de fabrication de blindés près de Constantine qui  permettra de produire un millier d’unités de transport de troupes Fuchs2. Par ailleurs, « Alger s’est engagé à ne pas vendre à un Etat tiers les 120 chars qui sortiront annuellement de sa future usine vu que Berlin ne vend pas de matériel de guerre à des pays tiers », a souligné la presse algérienne.
Il convient de souligner que le Maroc a signé un contrat de 358 millions de dollars avec la société américaine spécialisée dans la fabrication de véhicules blindés « General Dynamics Land Systems » pour la livraison en 2018 de 150 chars « M1A1 Abrams » complètement rénovés. Une rénovation s’effectuera dans les locaux de Joint Systems Manufacturing Center (JSMC), entreprise publique, appartenant au ministère de la Défense, située dans la ville de Lima dans l’Etat de l’Ohio.

T. Mourad
Samedi 3 Octobre 2015

Lu 12483 fois


1.Posté par Plékhanov le 02/10/2015 23:03
Le Maroc n'a pas d'autre choix que de se doter d'une telle industrie pour contrer les visées malsaines d'un régime conduit par des fous furieux qui ont probablement la peur dans le ventre d'une éventuelle mort avant d'avoir assouvi leur haine viscérale de notre pays en déclenchant une nouvelle agression contre nous.

Trop de dossiers demeurent en suspens entre le Maroc et l'Algérie et le problème créé par les généraux ,héritier du damné Boukharrouba, au sujet de nos territoires du sud récupérés après la glorieuse Marche Verte,n'a été que l'arbre qui devait cacher la forêt:la France avait spolié le Maroc de vastes territoires pour sa "future Algérie française"...

Autrement dit, en plus de l'inévitable future guerre de la soif ,c'est le motif de taille qui hante les ingrats algériens ...Le pétrole est en train de "s'évaporer" et comme l'or sud-américain volé par les Espagnols,il n'aura servi à rien sinon à financer des causes perdues d'avance.Alors tel un chien traqué,l'Algérie après avoir tout perdu,se retournera pour mordre ...

2.Posté par Ismail le 02/10/2015 23:57 (depuis mobile)
Il faut un nouveau contrat avec GDLS pour assembler et renover des chars Abrams a nouaceur.
et assembler des helicopteres de combat qui nous manquent cruellement.

3.Posté par Settouti Zaio le 29/01/2020 10:45 (depuis mobile)
Pour fabriquer des armes ,il faut des polytechniciens marocains , ou trouve t on des écoles polytechniques au Maroc.
Seul solution , des milliers de polytechniciens MRE , pour ça il faut que les Fassi le permettent.

4.Posté par 7867645454686 le 06/04/2020 14:39
"Settouti Zaio " oui vous avez raison sachant que chaque année presque 600 marocains bacs+2 en provenance des classes préparatoires s'enfuient vers les prestigieuses écoles françaises ( en 2019 36 marocains ont intégré lx) sans oublier bien sûr ceux qui partent juste après avoir eu leurs bacs . je ne sais pas où réside le problème pour la construction et la production des armes, à mon avis il faut créer une école marocaine d'un statut public- militaire, qui forme des ingénieurs militaires de l’infrastructure, les Sciences des matériaux, mécaniques etc. comme c'est le cas de plusieurs écoles françaises ( lx, l'Ensam, ENSTA Bretagne, etc.)

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS