Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Demi Lovato savait qu’elle prenait des pilules dangereuses




Le dealer de Demi Lovato continue de raconter la nuit où la chanteuse a failli mourir d’une overdose, le 24 juillet 2018. Dans une nouvelle vidéo publiée récemment par le site américain TMZ.com, le dénommé Brandon Johnson révèle d’autres détails concernant sa relation avec la star de 25 ans, actuellement traitée pour ses addictions.
Il y a quelques jours, ce même site révélait que le dealer s’était rendu chez Demi Lovato après qu’elle lui a explicitement demandé de venir en pleine nuit, vers 4h du matin, par SMS. Version que l’individu arrêté à plusieurs reprises confirme dans cette nouvelle vidéo, déclarant être un ami proche et allant jusqu’à affirmer avoir eu des relations sexuelles avec elle. Mais contrairement à ce qu’à pu affirmer une première version des faits, le dealer assure que la chanteuse savait très bien que la drogue consommée cette nuit-là était faite maison et donc plus dangereuse. Il nie en revanche avoir su qu’il s’agissait d’Oxycodone originaire du Mexique et coupé au fentanyl, un dangereux analgésique opioïde.
Pour ce qui est de la fin de leur entrevue, Brandon Johnson affirme ne pas avoir pris la fuite. Il dit avoir quitté la jeune femme vers 7 ou 8 heures du matin, après qu’elle s’est endormie. Selon lui, elle ne présentait aucun signe de détresse. Ce n’est que vers 11h30 qu’un ami a découvert Demi Lovato en train de faire une overdose, la sauvant in extremis en lui administrant un puissant anti-opioïde. Après un séjour de deux semaines à l’hôpital Cedars-Sinai à Los Angeles, la jeune femme est entrée en centre de désintoxication dans un autre Etat. Soutenue par sa mère, sa soeur Madison ou encore son ex-petit ami Wilmer Valderrama, elle espère bien reprendre le dessus sur ses démons.

Jeudi 30 Août 2018

Lu 482 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés