Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Décès et cas graves désespérément en hausse

La campagne de vaccination bat son plein


Enigmatique réticence chez les 25-39 ans

Décès et cas graves désespérément en hausse
Un temps, il était question de vacciner 80% de la population marocaine pour atteindre l’immunité collective via la campagne de vaccination nationale, soit un peu plus de 30 millions de Marocains. Mais depuis quelque temps, les autorités sanitaires ont revu leur objectif à la baisse. Désormais, il ne s’agit plus de vacciner 80% de la population marocaine mais plutôt 80% de la population cible. Une nuance qui équivaut à près de 5 millions de citoyennes et citoyens en moins. Certes, il y a le débat autour de la vaccination des moins de 17 ans, mais la raison officielle de ce changement de discours est pour le moment obscure, au même titre que le temps qu’il faudra au Royaume pour atteindre l’objectif escompté. Qui plus est quand une partie des Marocains boudent le vaccin. Car si à la date du 17 août, le nombre de primo-vaccinés était de l’ordre de 16.740.875, alors que les personnes complètement vaccinées ont quasiment atteint les 12 millions (11.980.285), certaines tranches d'âge sont plus avancées que d’autres, quand bien même tous les Marocains de plus de 18 ans peuvent se faire vacciner dans n’importe quel centre et sans prendre rendez-vous. Outre les 17-24 ans, dont le taux de double vaccination (1%) est faible car ils n’ont que récemment été concernés, les 25-39 ans sont pour l’instant les mauvais élèves de la campagne de vaccination, avec un schéma vaccinal complété par 13% d’entre eux (51% ont reçu une dose). Avec respectivement 98% et 96%, le taux de vaccination chez les 75 ans et plus, ainsi que les 65-74 ans représentent les tranches d'âge les plus avancées. Idem pour les 40- 59 ans, mais à un degré moindre, en comptant 79% de vaccinés en deux doses. Bref, la campagne de vaccination avance sûrement mais doucement. Même si le spectre d’une troisième dose plane plus que jamais. Rappelons que la France a programmé une troisième piquouze pour septembre. C’est déjà le cas en Hongrie et en Israël, alors que les Etats-Unis sont en passe de recommander une 3ème dose de vaccins pour tous. A une époque, ce n’était qu’une hypothèse, au mieux farfelue. Aujourd’hui, la troisième dose est à deux doigts de se transformer en recommandation à prendre au sérieux, jetant par la même occasion le voile sur la réponse immunitaire des deux doses de vaccins injectées jusqu’à présent. Les infections au Sars-Cov2 constatées auprès de nombreuses personnes vaccinées plaident en ce sens. Tout comme la hausse des cas un peu partout dans le monde. Maroc compris. Mardi au soir, 9.041 nouveaux cas d'infection au coronavirus (Covid-19) ont été recensés. Plus grave encore, 123 personnes sont décédées en 24h. Sans oublier les cas sévères ou critiques qui ont connu une hausse significative (+126%) durant la dernière quinzaine pour atteindre 2.374 cas. Finalement, il n’y a rien de bien étonnant à ce que le ministère de la Santé soit sorti du bois pour exprimer son inquiétude quant à une situation instable qui risque de favoriser une recrudescence du nombre de décès. "En dépit de l'amélioration des indicateurs relatifs au taux de reproduction et de positivité, on ne peut négliger l'aggravation de celui des cas critiques admis aux soins intensifs, qui risque d'entraîner malheureusement une recrudescence du nombre des décès", a déclaré le chef de la division des maladies transmissibles au ministère, Abdelkrim Meziane Bellefquih, lors de la présentation du bilan bimensuel de la situation épidémique au Maroc. 

​La DRS Marrakech-Safi dément le décès de patients par manque d’ oxygène à Safi

La Direction régionale de la santé (DRS) de Marrakech-Safi a démenti les informations relayées par certains médias électroniques, faisant état du décès de patients atteints de la Covid-19 qui serait dû à une prétendue pénurie d'oxygène à l'hôpital Mohammed V à Safi. "L'hôpital provincial Mohammed V à Safi est doté des équipements nécessaires pour la prise en charge des patients atteints de la Covid-19, y compris les bouteilles d'oxygène",souligne la DRS Marrakech-Safi dans un communiqué, faisant savoir que tous "les décès enregistrés dans la région sont liés aux complications de la Covid-19". Et de rappeler que le ministère de la Santé a doté les établissements hospitaliers des équipements nécessaires pour une gestion optimale de la pandémie. Dans ce contexte, la DRS de Marrakech-Safi tient à remercier les professionnels de la santé qui sont mobilisés en permanence et ne ménagent aucun effort pour lutter contre la pandémie, à travers le suivi de la situation épidémiologique et la prise en charge des cas atteints de la Covid-19. Des efforts soutenus sont également déployés pour assurer la réussite de la campagne nationale de vaccination anti-Covid-19, en vue d’enrayer la propagation du nouveau coronavirus, la réalisation de l’immunité communautaire et le retour à la vie normale.

​Le directeur général du CDC Afrique salue le leadership marocain

Le directeur général du Centre africain de contrôle des maladies (CDC Afrique) de l’Union africaine, John Nkengasong, a salué mardi à Rabat le leadership marocain sur le plan continental en matière de vaccination contre la Covid-19. Lors de ses entretiens avec le ministre de la Santé Khalid Aït Taleb, M. Nkengasong a mis en avant les actions menées par le Maroc dans l'objectif d'unir les efforts des pays africains dans la lutte contre la pandémie, saluant notamment le partage d’expériences et de bonnes pratiques pour une gestion efficace de la crise. En visite de travail dans le Royaume à la tête d'une délégation de haut niveau, le patron du CDC Afrique a de même évoqué l’acheminement de l’aide et la fourniture du matériel médical préventif, afin d’accompagner les pays africains dans leurs efforts de lutte contre la pandémie, ainsi que le développement d’une plateforme industrielle de fabrication des vaccins et de produits biotechnologiques, pour couvrir non seulement les besoins du Royaume mais aussi ceux du continent africain, dans le cadre de la coopération Sud-Sud, indique le ministère de la Santé dans un communiqué. Au cours de ces entretiens, les deux responsables ont passé en revue "les actions contributives remarquables" du Maroc dans la mise en œuvre de la stratégie continentale de lutte contre la pandémie. Il s'agit notamment des programmes de formation en épidémiologie de terrain et en santé globale en faveur des cadres des pays africains francophones, conçus dans le cadre d'un partenariat avec l’Ecole nationale de santé publique, ainsi que la nomination de l’Institut Pasteur du Maroc comme centre d’excellence africain pour le diagnostic virologique de l’infection Covid-19 et centre d’excellence nord-africain pour la surveillance génomique des variants du SARS-COV-2. En outre, ils ont cité la participation du Maroc dans les organes de gouvernance du CDC Afrique, la participation active dans les instances de coordination et d’expertise de la stratégie continentale de riposte contre la pandémie et la participation du Royaume, à travers l’Institut Pasteur du Maroc, comme représentant de la région de l’Afrique du Nord au réseau africain de surveillance de l’efficacité des vaccins anti-Covid-19.

C.E
Jeudi 19 Août 2021

Lu 375 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:20 La réadmission a un coût

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:00 Main basse sur la mairie de Rabat

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020



Flux RSS