Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Dakhla, prochaine capitale incontournable de la blockchain

La star-tup américaine SolunaTechnologies et AMWIND envisage de construire un parc éolien de 900 MW destiné à alimenter un data center dédié à cette technologie


L’ entreprise s ’ est engagée à verser 1% des revenus du projet au profit de la population de la région

La star-tup américaine Soluna Technologies et AM WIND envisage de construire un parc éolien de 900 MW à Dakhla sur une superficie de 11.313 Ha, pour alimenter des serveurs dédiés aux technologies blockchain, avec un premier investissement de 15 milliards de dirhams. Pendant près de trois ans, le programme Harmattan de Soluna technologies et AM WIND a œuvré à la conception de ce projet de parc éolien qui verra le jour dans les six prochaines années, avec une ferme de Centres de données modulaires colocalisés.

S'exprimant lors d’un webinaire sur l’état d’avancement du projet Soluna AM Wind à Dakhla, le PDG de Soluna Technologies, John Belizaire, a souligné que ce projet, qui va produire des capacités de calcul destinées à alimenter le réseau international de la blockchain, a le potentiel de générer plus de 400 emplois directs hautement qualifiés, notant que cette star-tup prévoit de mettre en place un centre d'excellence local développant une expertise, en matière de technologie de la blockchain, accessible à un marché mondial en pleine croissance.

Ces Centres de données seront dédiés à la fourniture de capacités de calcul aux réseaux mondiaux de la blockchain, a-t-il poursuivi, soulignant que cette technologie est désormais adoptée par certaines des plus grandes institutions financières du monde, notamment JP Morgan Chase, PayPal, Goldman Sachs, Square, CME, Intercontinental Exchange. Il a de même noté que le projet Harmattan est conforme aux Hautes orientations de S.M le Roi Mohammed VI pour promouvoir les ressources des provinces du Sud. John Belizaire a, à cet égard, souligné que le Souverain, dans son récent discours prononcé à l'occasion de la commémoration de la Marche Verte, a indiqué que "cette zone qui abonde en ressources et en potentialités, sur terre comme en mer, servira ainsi de passerelle et de trait d'union entre le Maroc et sa profondeur africaine.

A cet égard, il importe d'investir dans les espaces maritimes, tant pour le dessalement de l'eau de mer que pour l'exploitation des énergies renouvelables d'origine éolienne ou hydrolienne". Il a également indiqué que l’entreprise s’est engagée à verser 1% des revenus du projet au profit de la population de la région, destinés notamment à l’éducation, à la formation professionnelle, à l’entrepreneuriat et aux programmes de santé. "Les bénéfices du projet Soluna iront donc au-delà d'un cadre purement économique et financier dans la mesure où nous plaçons les investissements socialement responsables et les besoins de la population locale et du développement local au centre de notre investissement", a-t-il ajouté.

Concernant les avancées du projet, il a fait savoir qu’au cours des trois dernières années, l’entreprise a focalisé sur la phase développement et étude et recherche, portant notamment sur l’exploitation des mesures du vent selon les standards de l’Energy Union Choices (EUC) et les relevés topographiques, en plus d’une ingénierie détaillée du projet, ainsi que les études de faisabilité et l’étude d’impact environnemental, précisant que "ces différentes étapes ont nécessité un investissement global de 10 millions de dollars". "Après l’achèvement des études environnementales, nous entamerons les activités de financement et de préconstruction à la mi-2021’’, a-t-il précisé, notant que la pandémie de coronavirus a retardé l’exécution du projet. Selon le PDG de Soluna Technologies, ces infrastructures vont permettre de donner de l’énergie au réseau mondial de la blockchain, notant que "des concertations ont été menées avec la Banque centrale et l'Office des changes autour de notre organisation financière et notre système de gestion hiérarchique, pour clarifier qu’il est conforme aux législations en vigueur au Maroc et à la législation internationale". "Nous avons également obtenu l’autorisation de la commission régionale d’investissement en octobre 2018, une autorisation du ministère de l'Energie, des mines et de l'Environnement pour la réalisation des 900 megawatts pour le projet d’autoconsommation en septembre 2020 et nous avons obtenu une extension du foncier alloué au projet par décision de la commission régionale unifiée d’investissement au mois de février 2020", a-t-il révélé.

Par ailleurs, John Belizaire a noté que ce projet va être l’un des plus grands hubs régionaux susceptible d’attirer plus d’investissement dans la région, en collaboration avec les responsables locaux, les services publics et les ministères de l'Energie, des Mines et de l'Environnement, et de l'Economie, des Finances et de la Réforme de l'administration. Après avoir rappelé que le Sud du Maroc constitue l'une des régions les plus prometteuses pour la production d'énergie renouvelable dans le monde, John Belizaire a souligné que cette ressource éolienne riche, combinée à la plus récente technologie de turbine et de batterie, ne peut qu'établir des records mondiaux en termes de coût actualisé d'énergie et de facteur d'utilisation.

Ce projet constitue aussi une opportunité pour le Maroc pour rester parmi les leaders mondiaux de l’énergie renouvelable, a-t-il souligné, notant qu’il n’est pas seulement destiné à développer l’industrie de la blockchain et de la finance, mais aussi de devenir un véritable hub technologique. Le projet Harmattan de Soluna technologies et AM WIND s’engage en faveur d'une énergie 100% verte et de son développement, tout en oeuvrant à soutenir l'économie locale, créer des opportunités d'emploi, soutenir l'éducation et la formation et créer de l'énergie propre.

Libé
Jeudi 10 Décembre 2020

Lu 624 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS