Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Dakhla consolide sa place de porte sur l’Afrique

Après le FIMA, c’est le premier forum africain sur la formation professionnelle qui y est accueilli




Quelques jours après avoir abrité  le Festival international de la mode africaine (FIMA), Dakhla a accueilli le premier Forum africain sur la formation professionnelle  (FP), sous le thème « Gouvernance des systèmes de FP au service de l’employabilité et de la compétitivité en Afrique ». Le chef du gouvernement a donné le coup d’envoi des travaux de ce forum qui constitue une plate-forme d’échange d’expertises entre les représentants des pays participants.  Il a pour objectif notamment de mettre l’accent sur les principes de la gouvernance participative des systèmes de FP au service du développement inclusif.
Il vise également à tracer une feuille de route pour instaurer un modèle de partenariat entre les pays africains dans la perspective de favoriser l’accès à la formation, la mobilité et la qualification des jeunes. Le forum a constitué une occasion pour présenter l’expérience marocaine et la Stratégie nationale de la FP 2021 notamment. 
Dans son allocution, le chef du gouvernement a souligné que le Maroc est déterminé à développer et à raffermir ses relations avec les pays africains frères, en vue de bâtir un meilleur avenir au service de tous les Africains.
L’organisation de ce Forum au Maroc, a-t-il ajouté,  témoigne de son engagement via toutes ses institutions et instances, à renforcer ses relations avec l’Afrique et à mener une réflexion autour des défis futurs du continent, notamment la croissance démographique qui va crescendo. Evoquant un rapport de l’UNICEF qui prévoit la multiplication du nombre des habitants du continent qui passerait d’1 milliard 200 millions en 2015 à 2 milliards 400 millions de personnes d’ici 2050, Saâd Eddine El Otmani a noté que cette augmentation serait accompagnée d’une croissance des besoins inhérents à l’éducation, la formation et l’emploi, précisant que le Maroc a souligné auparavant que l’avenir de l’Afrique est tributaire de la satisfaction des besoins des jeunes.
Soulignant l’impératif de doter cette formation des moyens à même d’améliorer l’employabilité, le chef du gouvernement a précisé que ce forum vise à échanger les expériences réussies et à débattre des politiques pionnières de notre continent en matière de formation professionnelle.
Par ailleurs, M. El Otmani  a noté que la réalisation d’une croissance inclusive et d’un développement durable nécessitent des ressources humaines qualifiées qui répondant aux besoins du marché du travail.
 

El-Katab Ahmadou
Lundi 24 Décembre 2018

Lu 627 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >