Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Daech hors de l’Irak et de la Syrie




En Syrie, le 17 octobre, le groupe jihadiste Etat islamique (EI) est chassé de Raqa par une coalition kurdo-arabe soutenue par Washington. En Irak, le 9 décembre, Bagdad annonce la victoire sur l'EI. Mais les deux pays restent confrontés à de périlleux défis avec des villes en ruine et une menace extrémiste persistante.
L'EI s'était emparé en 2014 lors d'une offensive éclair du tiers de l'Irak, mettant la main sur la quasi-totalité des régions sunnites dans l'ouest, le centre et le nord du pays. 
En prenant le contrôle d'un territoire aussi vaste que l'Italie, à cheval sur la Syrie et l'Irak, l'EI avait proclamé un "califat" avec ses deux capitales Mossoul en Irak et Raqa en Syrie. 
L'armée irakienne avait battu en retraite face au rouleau compresseur des jihadistes et devant l'imminence du danger, la principale figure spirituelle de la communauté chiite en Irak, l'ayatollah Ali Sistani, avait lancé un appel à la mobilisation générale.
Revers majeur  également à l’EI en Syrie. Les combattants de l’Etat islamique ont été chassés de plusieurs villes notamment Raqq, Deir Ezzor, entre autres. 

Libé
Lundi 1 Janvier 2018

Lu 974 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés