Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Da, da, da ! Russia 2018


On y est ! Mille mercis les gars !



20 ans après, le Onze national retrouve de nouveau les phases finales de la Coupe du monde prévues l’été prochain en Russie. Une qualification haut la main de la sélection marocaine qui a réussi, samedi au stade Felix-Houphouet Boigny, à surclasser son homologue ivoirienne sur le score de 2 à 0, et ce pour le compte de la 6ème et ultime manche du groupe C des éliminatoires, zone Afrique, de la Coupe du monde.
Mission pleinement accomplie pour cette équipe nationale, version Hervé Renard, qui ne s’est pas laissé faire devant un adversaire qui jouait son va-tout à la maison. Une confrontation abordée pied au plancher par les Ivoiriens mais leur ardeur a été rapidement contenue par les joueurs de l’EN décidés à dicter leur mot d’ordre : ne pas laisser l’équipe d’en face développer son jeu.
Poussés par un formidable public qui s’est déplacé en masse à Abidjan, les Nationaux ont sorti le match parfait, parvenant à trouver la faille à la 25ème minute suite à un centre tir de Nabil Dirar. Une ouverture du score qui a mis davantage de pression sur les partenaires de Gervinho qui n’arrivaient pas à trouver de solutions tant toutes les lignes étaient cadenassées.  
Bien appliqués, pressant haut et premiers sur toutes les balles, les Nationaux n’ont pas lâché le morceau, manœuvrant sur tous les flancs en vue de semer le doute dans le camp adverse. Objectif atteint à la demi-heure de jeu grâce à Mehdi Benatia qui a doublé la mise et qui est en droit de se targuer d’avoir sorti l’un de ses meilleurs matches si ce n’est le meilleur, lui qui compte un peu plus d’une cinquantaine de capes.
A deux à zéro, les carottes semblaient cuites mais il fallait négocier avec intelligence la seconde période entamée, d’ailleurs, sur les chapeaux de roues par l’EN qui a raté de peu le 3 à 0 sur un tir de Mbarek Boussoufa dévié de justesse par Serge Aurier.
Ne lâchant rien, les partenaires de Karim El Ahmadi ont disputé à fond chaque ballon au point d’écœurer le Onze ivoirien qui voyait les minutes s’effilocher sans pouvoir percer une arrière garde marocaine conduite de main de maître par Mehdi Benatia.
Une qualification décrochée haut la main par la sélection marocaine qui avait débuté la campagne des éliminatoires par deux nuls consécutifs, avant de se ressaisir de la plus belle des manières enchaînant les bonnes performances et les cartons pour terminer leader du groupe avec un cumul de 12 points, soit quatre longueurs d’avance sur la Côte d’Ivoire, deuxième, sachant que le Gabon et le Mali étaient hors course.
Après les éditions du Mexique en 1970 et 1986, des Etats-Unis en 1994 et de la France en 1998, le football national sera donc présent en Russie en 2018. Un retour qu’il faut bien préparer afin que la sélection marocaine soit au top niveau et à la hauteur des attentes du public qui sera de tout cœur avec elle. Et comme dit le dicton «Jamais deux sans trois», après le sacre du Wydad en Ligue des champions et la qualification du Maroc au Mondial, l’on aspire à une consécration en CHAN pour boucler 2017 en beauté et entamer 2018 en fanfare.
 

Mohamed Bouarab
Lundi 13 Novembre 2017

Lu 1071 fois


1.Posté par Hamid le 13/11/2017 06:22
En un seul mot (BRAVO).….
Ils ont mouillés le maillot ,ils ont fait plaisir à tout un peuple , félicitation et c est mérité.
Oui , comme vous dites da,da,da russia (Hna jayine à si Poutine, direction Moscou inchallah)

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés