Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Cycle de littérature: Voyageurs du Maroc

La quête perpétuelle de Mariano Sanz Navarro




Pour marquer sa réouverture cette nouvelle année 2009, l’Institut Cervantès de Rabat nous propose le 8 janvier courant,  une rencontre inédite autour de l’expérience de l’écrivain voyageur Mariano Sanzo Navarro. Une rencontre inscrite dans le cadre du Cycle de littérature : Voyageur du Maroc qui s’étend sur toute l’année. Ce sera  l’occasion de découvrir la richesse des expériences des voyageurs de différentes racines espagnole qui ont parcouru le Maroc.
Que connaît-on de ces expériences? Qui sont au juste ces protagonistes qui ont tissé leurs histoires quelques soient les empêchements et les contraintes? D’où l’intérêt de ce cycle de littérature dédié à ces personnages. Se dégage de ce lot le nom de : Mariano Sanz Navarro. Celui-ci est parti de Murcie pour atteindre l’Adrar Sutuf 
On inaugure le cycle de littérature: Voyageurs du Maroc avec Mariano Sanz Navarro qui partagera l’expérience vécue depuis Murcie jusqu’à l’Adrar Sutuf, en passant par Salé, Rabat ou Marrakech. Dans son voyage, il raconte «El Badia»: l’incessant voyage des bédouins, le nomadisme par le désert avec ses troupeaux de chèvres et de chameaux à la recherche de pâture après les pluies. La route parcourue en 2006, fait référence aussi à la situation politique du moment. Selon les termes de l’auteur : ‘on rassemble les avis, exprimés en toute liberté par diverses personnes avec lesquelles nous avons contacté. Et, ce qui est reflété dans le livre ce sont ses positions personnelles, au-delà des analyses politiques qui correspondent aux spécialistes’.
Mariano Sanz Navarro (Murcie, 1943) a exercé sa profession d’Ingénieur Technique Industriel à Barcelone, Madrid et Murcie. Diplômé plus tard en Histoire, et après quelques expériences dans l’enseignement, il s’est consacré à la recherche de matières historiques et d’anthropologie. Il a publié deux livres d’histoires: ‘Desde el Asilo’ (Depuis l’asile) et ‘Historias truculentas’ (Histoires truculentes) et un autre de voyages et d’entrevues:`Viaje por el Sahara Occidental, El Badía, Voyage à travers le Sahara Occidental, El Badía).
Le Cycle de littérature: Voyageurs du Maroc se poursuit jusqu’au 3 février prochain avec la présence de Manuela Marin qui présentera: ‘En el Magreb-El Aksa; viaje de la Embajada Española a la corte del sultán de Marruecos en el año 1900, de Rafael Mitjana’` (Au Maghreb- El Aksa ; voyage de l’Ambassade espagnole à la cour du sultân du Maroc durant l’année 1900, de Rafael Mitjana). L’Institut Cervantès de Rabat partage avec vous l’occasion de découvrir d’autres cultures, pensées et modes de vie à travers l’histoire.
Le 8 janvier 2009 à partir de 19 h à la Salle de Conférences de l’Institut Cervantès de Rabat.


Libe libe
Lundi 5 Janvier 2009

Lu 433 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com