Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Crime contre l’humanité




Ce qui s’est passé lundi à la frontière avec la Bande de Gaza lors de l'inauguration de l'ambassade des Etats-Unis à Al-Qods occupée n’a d’autre appellation qu’un crime contre l’humanité perpétré odieusement par des tirs de l’armée de l’occupation israélienne à l’encontre de civils pacifiques qui manifestent depuis le 30 mars dans le cadre de la "Grande marche du retour". En effet, la mort gratuite provoquée en une journée et volontairement par des balles réelles d’une soixante de Palestiniens dont huit mineurs et une fillette de huit mois ayant inhalé du gaz lacrymogène, n’a pas laissé insensible la communauté internationale. Tous, sauf bien sûr, les Etats-Unis alliés historiques d’Israël ont unanimement condamné et dénoncé ce bain de sang de Gaza, ce génocide qui restera à tout jamais gravé comme un lugubre épitaphe sur les soixante-dix ans d’histoire d’existence de l’Etat d’Israël.
L’anniversaire de l’Etat hébreu et l'inauguration de l'ambassade des Etats-Unis à Al-Qods occupée sont en effet des évènements douloureux qui n’ont, de par la bêtise et l’arrogance et une gestion politique déshumanisante, que fait transformer une circonstance donnée en nécrologe. C’est malheureux au regard de réactions de puissances qui assistent à ces drames sans sourciller le moindre du monde quand ils n’applaudissent pas.
La communauté mondiale se doit aujourd’hui, plus que jamais, de se mobiliser pour dire basta à une tyrannie contraire à ses valeurs et qui n’a que trop longtemps duré. Comment peut-on encore laisser faire une colonisation sauvage tolérée et même encouragée par des nations qui se disent championnes en droits humains ? D’ailleurs, plus personne n’en doute et encore moins les Palestiniens qui vivent chaque jour et de plus en plus l’annexion totale et définitive de leur capitale Al-Qods.
Comment peut-on encore permettre à l’Egypte et à Israël d’imposer un blocus dans la bande de Gaza qui dure plus de dix ans ? L’enclave palestinienne n’a plus que son énergie du désespoir pour survivre si l’on peut appeler vivoter sans moyens pour des millions de gens, une survie.
Enfin comment encore concevoir un projet à deux Etats où la Palestine conjointement avec Israël existeraient, quand ce dernier n’a d’autres visées que l’occupation des territoires du premier et, ce en toute impunité voire même avec la véhémence de l’encouragement de ceux par qui la création de cet Etat est arrivée.
Pendant ce temps, comme dirait l’autre, elles sont, comme de coutume en pareil cas, que des protestations de pure forme de la part d’un monde arabe impassible à ces douloureux évènements si ce ne sont des condamnations de circonstance.  Et même si la Ligue arabe tient aujourd’hui une réunion d'urgence au niveau de ses représentants permanents, elle ne discutera in fine que des moyens de faire face à un fait accompli, le transfert par les Etats-Unis de leur ambassade à El-Qods occupée. Entre-temps, le bilan nécrologique peut s’alourdir, y’a rien voir, circulons !   

Mohamed Jaouad Kanabi
Mercredi 16 Mai 2018

Lu 625 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés