Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Crédit Agricole du Maroc met sur les rails « Dar Al Moustatmir Al Qaraoui »

Le dispositif nouvellement mis en place vise à dynamiser l’entrepreneuriat agricole et rural


Alain Bouithy
Mercredi 8 Décembre 2021

Crédit Agricole du Maroc met sur les rails « Dar Al Moustatmir Al Qaraoui »
Le Groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM), partenaire historique de l’agriculture nationale et du monde rural, a procédé lundi 6 au lancement de "Dar Al Moustatmir Al Qaraoui" afin de mieux répondre aux attentes des porteurs de projets agricoles et ruraux.

Il s'agit d'un dispositif d’accompagnement non financier destiné à soutenir, promouvoir et accompagner l’entrepreneuriat des jeunes en milieu rural, a indiqué le top management de la banque marocaine lors d'une conférence organisée conjointement avec le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts à Rabat.

"Dar Al Moustatmir Al Qaraoui", qui se déploiera à travers l’ensemble du territoire national, est en effet une structure d’accueil, d’encadrement et d’orientation dont les prestations sont totalement gratuites pour les porteurs de projet, clients ou non clients du groupe, a-t-il précisé lors de cette rencontre placée sous le signe «Dynamiser l’entrepreneuriat agricole et rural» et tenue sous la présidence effective Mohammed Sadiki, de ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts.

La nouvelle structure spécialisée a donc vocation à accompagner efficacement les entrepreneurs dans la préparation, le montage et la concrétisation de leurs projets, de sorte à ce que les dossiers présentés au financement aient le maximum de chances de réussite, a-t-on compris.

"Dar Al Moustatmir Al Qaraoui" vient ainsi renforcer les offres produits de la banque à capitaux publics, a souligné Tariq Sijilmassi, président du directoire du Crédit Agricole du Maroc (CAM) au cours de cet événement qui a réuni les principales parties prenantes du secteur agricole et du monde rural avec notamment la participation de la FECAM, de la COMADER et des Fédérations interprofessionnelles.

S’inscrivant dans un large programme d’appui technique déployé par les services du ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts avec lesquels le Groupe Crédit Agricole du Maroc travaille, "Dar Al Moustatmir Al Qaraoui" accompagnera autant les projets agricoles que les projets non agricoles en milieu rural ou les projets urbains.

"Ce nouveau dispositif vient pour décliner le nouveau modèle de développement et appuyer la stratégie agricole «Génération Green 2020-2030», mais aussi pour dynamiser l'ambitieux programme de financement qu'est Intelaka", nous a confié Mustapha Chehhar, responsable du domaine vert au sein du groupe Crédit Agricole du Maroc.

Concrètement, et selon toujours les explications du Crédit Agricole du Maroc, le nouveau programme a pour principales missions d'accueillir et informer les jeunes sur les dispositifs de financement bancaire et les différentes aides et incitations de l’Etat; soutenir les jeunes entrepreneurs pour passer de l’idée de projet à l’étude du projet (rentabilité financière, etc.) et accompagner les jeunes entrepreneurs dans la structuration de leur projet et le montage de leur dossier de financement.

La banque, qui œuvre constamment pour innover aussi bien en matière de soutien et de supports aux stratégies nationales qu’en termes d’accompagnement du monde rural et de financement inclusif de l’agriculture, prévoit aussi d'autres missions. A savoir : "Aider les porteurs de projets à créer leur TPE et les orienter vers le choix des statuts juridiques les plus adaptés (auto-entrepreneur, entreprise individuelle, association, coopérative, Sarl, etc.) et mettre à leur disposition et leur expliquer les démarches administratives nécessaires à chaque type de statut juridique ainsi que les adresses et sites utiles…", a-t-elle poursuivi.

Il est également question d'accompagnement post-création "prévu pour les projets financés par la banque afin d’aider l’entrepreneur durant toutes les phases du cycle de vie de son projet, a ajouté le GCAM.

Il est à souligner que tous les programmes déclinés jusque-là "visent la création d'une classe moyenne agricole rurale et urbaine très forte à travers la mobilisation des jeunes et leur intégration dans la dynamique économique nationale", a insisté Mustapha  Chehhar.

Pour le responsable du Domaine vert du GCAM, la nouvelle structure vient simplement "renforcer l'accompagnement non financier de ces jeunes porteurs de projets en milieux rural afin de leur donner le maximum de chance pour réussir leurs projets et pour que leurs dossiers soient bancables, réalistes, concrets et qu'ils rassemblent surtout les conditions de réussite et de pérennité".

Il est à noter qu'un réseau de treize centres régionaux Dar Al Moustatmir Al Qaraoui sera dans un premier temps rapidement déployé (Ksar El Kebir, El Hajeb, Berkane, Khémisset, Benslimane, Rabat, Fkih Bensalah, Kelâa des Sraghna, Errachidia, Taroudant, Guelmim, Dakhla et Laâyoune).

Selon les précisions des responsables de la banque, 15 autres centres seront plus tard déployées dans une seconde phase.

Outre le lancement dudit programme, la conférence a été ponctuée d’échanges autour de "L’entrepreneuriat des jeunes et la promotion de la classe moyenne agricole et rurale".
L'occasion pour les conférenciers "de mener une réflexion avec les opérateurs du secteur pour identifier ensemble les actions et mécanismes à activer en faveur de la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes en milieu rural".

Partenaire historique du monde agricole, le Group Crédit Agricole du Maroc n'est pas à sa première initiative en faveur de l’entrepreneuriat des jeunes.
En effet,  comme l'ont rappelé ses dirigeants, le groupe bancaire a développé une série de mécanismes d’accompagnement dédiés aux entrepreneurs ruraux. On peut citer, entre autres, la création du Centre TPE, la conception de produits de financement spécifiques (CAM-GG Jeunes, CAM-GG melkisation), la mobilisation en faveur de l’opérationnalisation du programme Intelaka, notamment dans son volet afférent au monde rural "Al Moustatmir Al Qaraoui".

Alain Bouithy


Lu 2072 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Janvier 2022 - 17:05 L’IPC annuel moyen a grimpé de 1,4% en 2021

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS