Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Couvre-feu dans le sud-est turc à majorité kurde




Les autorités turques ont imposé mercredi un couvre-feu dans 176 villages et hameaux de la province de Diyarbakir, dans le sud-est à majorité kurde du pays secoué par une sanglante guérilla.
"Un couvre-feu a été imposé à partir de mercredi 14 février à 08H00 (05H00 GMT) jusqu'à nouvel ordre" dans ces localités situées dans les districts de Silvan, Kulp, Lice et Hazro, a déclaré le gouvernorat de Diyarbakir dans un communiqué.
Selon le communiqué, cette mesure vise à permettre aux forces de sécurité de "neutraliser" des membres, dont des cadres, du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), une organisation qui livre une sanglante guérilla contre Ankara depuis 1984. Le PKK est considéré comme un groupe terroriste par la Turquie, l'Union européenne et les Etats-Unis.
D'une ampleur inédite, le couvre-feu imposé mercredi survient alors que la Turquie mène depuis le 20 janvier une offensive dans le nord de la Syrie contre la milice kurde syrienne des Unités de protection du peuple (YPG).
Pour Ankara, les YPG sont une organisation terroriste étroitement liée au PKK. Mais cette milice kurde est soutenue par les Etats-Unis qui l'ont notamment armée et entraînée pour combattre le groupe Etat islamique (EI).
Le conflit entre le PKK et les forces de sécurité turques, qui a fait plus de 40.000 morts, a repris de plus belle après la rupture d'un fragile cessez-le-feu à l'été 2015.
Les autorités turques ont imposé pendant plusieurs mois des couvre-feux dans nombre de villes du sud-est, dont Diyarbakir, dans le cadre de leurs opérations contre le PKK.
Même si les autorités turques affirment que le gros de ces opérations est terminé, elles prennent encore régulièrement de telles mesures. Ainsi, un couvre-feu de deux jours avait été imposé dans une soixantaine de villages de la province de Diyarbakir début février.
A souligner que quelque 180 civils ont été tués, notamment des femmes, des enfants, des personnes âgées et 413 autres ont été blessés dans l'opération militaire turque dans l'enclave d'Afrin tenue par les Kurdes syriens dans le nord-ouest de la Syrie.
De plus, 98 combattants des forces dirigées par les Kurdes, 862 combattants de l'armée turque ou des combattants rebelles syriens, ont été tués dans l'offensive militaire turque transfrontalière baptisée opération ''rameau d'olivier'' contre l'enclave d'Afrin lancée, le 20 janvier 2018, par les troupes turques, alliées aux rebelles syriens, dans le but d'expulser les milices kurdes de la région d'Afrin, précise le communiqué.
Les forces aériennes turques ont lancé 668 frappes aériennes sur Afrin et les forces soutenues par la Turquie ont mené 2.645 "attaques aveugles" avec divers armements, souligne le communiqué.
Ankara vise, à travers cette opération, à créer une zone sécurisée d’une profondeur de 30 kilomètres en territoire syrien afin d’assurer la sécurité des civils de part et d’autre de la ligne de démarcation entre les deux pays.
De leur côté, les forces kurdes ont récemment abattu deux hélicoptères et deux drones turcs, ont détruit 51 véhicules blindés, et en ont endommagé 15 autres, tuant au total 11 soldats turcs, a ajouté le communiqué.
Depuis mars 2011, la répression par l'armée syrienne d'un mouvement de protestation populaire pacifique sans précédent contre le régime syrien a dégénéré en guerre civile puis en conflit international faisant plus de 340.000 morts en Syrie.

Jeudi 15 Février 2018

Lu 2479 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés