Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Condamnation unanime du génocide perpétré par Tsahal




Amina Bouayache, présidente de l'OMDH

Israël commet un holocauste

« L'attaque israélienne sur la Bande de Gaza nous interpelle en tant qu'organisation de défense des droits de l'Homme à trois niveaux. Il y a eu l'élaboration de la Déclaration universelle des droits de l'Homme, parce que l'humanité avait souffert de guerre, et qu'il y a eu des génocides et des crimes contre l'humanité. Puis il y a eu le droit humanitaire international de 1949 et la Déclaration universelle a été développée en convention et en protocole. Aujourd'hui, avec tout ce qui se passe en Palestine et la guerre que livre Israël aux Libanais et aux  Palestiniens, on se demande vraiment si cet arsenal est suffisant pour empêcher Israël de déclarer des guerres et commettre des génocides et des crimes contre l'Humanité. La deuxième remarque est qu'Israël est en train de commettre un holocauste aussi atroce et aussi barbare que celui de la deuxième Guerre mondiale. Nous assistons à un autre holocauste, mais contre les Palestiniens. Enfin, vu la limite du respect par Israël de ces instruments internationaux, il faut que les Nations unies revoient ces mécanismes et mettent en place des mesures d'urgence contre la guerre pour garantir la protection de la population civile et militaire. J'espère que Ban Ki-moon que nous appelons à faire respecter la dignité humaine à l'occasion de la célébration du 60ème anniversaire de la déclaration universelle des droits de l'Homme, va également veiller au respect du droit à la vie et à l'intégrité physique des Palestiniens ».

Saâd Alami, membre du comité exécutif
de l'Istiqlal et ministre
Protégeons le peuple palestinien

« La région connaît une escalade sans précédent. Cette attaque barbare perpétrée contre des innocents menace la région dans sa globalité. Quels qu’en soient les motifs ou les raisons, cette attaque a la même ampleur et replonge la région dans un climat de grande perturbation. Les pays arabes sont interpellés aujourd'hui plus qu'avant à prendre des positions qui seraient à même de protéger le peuple palestinien du carnage qu'ils subissent. Il faut également qu'ils (les pays arabes) puissent amener la communauté internationale à prendre ses responsabilités en vue d'apporter une solution juste et durable dans la région. Une solution qui préserverait les droits du peuple palestinien et ce, dans la perspective de créer un Etat indépendant dont la capitale est «Al Qods». Et c'est à mon sens la vraie et l'unique solution à ce conflit ». 

Abdelouhad Souhail, membre du BP du PPS 
Une banalisation du génocide du peuple palestinien

« Ce qui se passe aujourd’hui en Palestine atteint les limites de la sauvagerie avec un lot lourd en pertes humaines, et ce sous le regard du monde arabe et des musulmans qui, malheureusement, ne réagissent plus. Pire, le monde se contente de suivre en spectateur le génocide de tout un peuple qui souffre de la dissension et de la division de ses composantes.
Le PPS ne peut que condamner cette agression, car nous sommes en train de vivre une banalisation du génocide perpétré contre le peuple palestinien. Le recours systématique à la violence de la part d’Israël vise à repousser une solution juste du conflit, à savoir la création d’un Etat palestinien libre et indépendant, avec Al Qods comme capitale ».

Mohamed Benjelloun  Andaloussi, président de l’AMSLPP 
Les divergences inter-palestiniennes encouragent les Israéliens

«L’Association marocaine pour le soutien à la lutte du peuple palestinien a toujours dénoncé l’occupation de la Palestine et toute activité militaire contre le peuple palestinien.
Les dissensions et les divergences entre les composantes du peuple palestinien encouragent les Israéliens dans leur sale besogne et le blocus auquel Gaza était soumise est la preuve tangible que le sang arabe n’a plus de valeur.
Cette agression constitue un terrorisme d’Etat qui ne peut en aucun cas aboutir à la paix et les régimes arabes sont appelés à assumer leur responsabilité.
En cette triste circonstance, l’Association ne peut qu’adhérer par tous les moyens dont elle dispose, à l’action de mobiliser le peuple  marocain en vue de soutenir le peuple palestinien en ces moments de deuil ».

Khadija Raydi, présidente de l’AMDH
Le gouvernement marocain est interpelé

« Le dernier raid israélien sur Gaza  fait partie des crimes condamnés par le droit  international, mais Tel Aviv ne semble pas se préoccuper de ce droit et  se permet tous les carnages.
C’est l’occasion pour nous de rappeler notre opposition à la politique officielle de notre gouvernement vis-à-vis de l’Etat israélien, marquée par  la normalisation de ses relations  et l’ouverture des marchés marocains devant les produits israéliens.
Après cette attaque barbare qui a fait des centaines de victimes et de blessés, le gouvernement marocain est appelé à prendre une décision courageuse quant à la visite que compte effectuer au Maroc  la ministre des Affaires étrangères d’Israël.
L’AMDH qui impute la responsabilité aux Etats-Unis, appelle les citoyens ainsi que toutes les associations à boycotter  les activités officielles organisées par les représentations diplomatiques américaines au Maroc.
Le gouvernement marocain est appelé également à soutenir plus que jamais le peuple palestinien en ces moments tragiques ».

Khalid Sefiani, coordonnateur du Groupe d’Action de soutien à l’Irak et à la Palestine
Carnage pour raisons  électorales

« Le peuple marocain qui est constamment solidaire avec le peuple palestinien face aux agressions sionistes et racistes est convaincu que tôt ou tard les Palestiniens sortiront vainqueurs de leur conflit avec Israël.
Nous appelons à la levée du blocus imposé à la Bande de Gaza et  toutes les tentatives israéliennes visant à museler le peuple palestinien n'aboutiront à rien.Tous les carnages sont commis par Israël pour des raisons électorales, et celui de Cana exécuté par Pérès en est une autre preuve.Le bilan est certes très lourd, mais ce qui est regrettable, c’est la position officielle de certains régimes arabes. Il est temps qu’ils se décident en mettant fin à la normalisation de leurs relations avec l’Etat d’Israël et en fermant les ambassades de ce dernier se trouvant sur leur territoire.
Le carnage infligé au peuple palestinien interpelle le monde arabo-musulman, la communauté internationale et le Conseil de sécurité de l'ONU, à soutenir le peuple palestinien par tous les moyens.
Les derniers raids israéliens dévoilent les véritables intentions d'Israël envers le processus de paix qui n’a plus raison d’être ».


Libe libe
Lundi 29 Décembre 2008

Lu 710 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com