Condamnation de Céline Dion


Libé
Vendredi 27 Novembre 2020

Alors que Céline Dion vient d'être condamnée par la justice américaine à verser plusieurs millions de dollars à son ancien agent, The Guardian révèle que René Angélil ne serait pas étranger à cette sordide affaire.

Au cœur d'un litige financier l'opposant à son ancien agent Rob Prinz et à l'agence IMC Partners au sujet de commissions non payées, Céline Dion a été condamnée à leur verser plusieurs millions de dollars jeudi 19 novembre. Alors que la Commission du Travail californienne a jugé que la diva devait bel et bien de l'argent à ses anciens représentants, cette dernière, se sentant "trahie", a d'ores et déjà annoncé son intention de faire appel. Or, comme le souligne The Guardian, le nom de René Angélil ne serait pas étranger à l'affaire.

Et pour cause, le contrat de Rob Prinz établit que ce dernier recevra, et ce, jusqu'en 2026, entre 1,5% et 3% de commission sur les concerts de Céline Dion. Un taux qui aurait été convenu avec René Angélil en personne avant sa disparition, puis reporté par Aldo Giampaolo, manager nommé par l'époux de l'artiste pour lui succéder avant d'être écarté l'année suivante.


Lu 415 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br