Comment Diana avait prédit avec deux ans d'avance sa mort dans un accident de voiture


Libé
Jeudi 18 Août 2022

Nouvelle révélation sur la princesse Diana. Un nouveau documentaire consacré à son parcours, The Diana Investigations, raconte comment elle avait prédit avec deux ans d'avance sa mort dans un accident de voiture, rapporte The Daily Beast.

Selon ce documentaire, Diana avait confié en 1995 à son avocat Victor Mischon que des tentatives de "se débarrasser" d'elle se produiraient l'année suivante. Parmi ces tentatives, la princesse avait notamment cité un accident de voiture.

Dans une lettre écrite par Victor Mischon, Diana avait expliqué avoir des informations de "plusieurs sources fiables", mais s'était refusée de révéler leur identité. Après la mort en 1997 de Diana, l'avocat avait transmis la lettre à Sir Paul Confon, alors chef de la Metropolitan Police, mais une enquête n'avait été ouverte qu'en janvier 2004 par son successeur, John Stevens.

Selon les témoignages recueillis dans le documentaire, Victor Mischon avait estimé avant sa mort en 2005 qu'il n'avait "pas apporté beaucoup d'attention" aux inquiétudes de Diana, estimant "qu'elle était parano".

John Stevens, qui s'est chargé de l'enquête, estime "être sûr à 100%" qu'aucun complot visant Diana n'a été fomenté. Il a classé sa mort, survenue il y a vingt-cinq ans, le 31 août 1997, comme un accident.

Diana se trouvait alors à Paris avec son compagnon Dodi Al Fayed, à bord d'une Mercedes conduite par Henri Paul, directeur de la sécurité du Ritz, qui avait 1,81 gramme d'alcool dans le sang et était sous antidépresseurs.

Poursuivi par les paparazzis, le véhicule s'était engagé dans le tunnel sous le pont de l'Alma à plus de 100 kilomètres/heure. La voiture avait fait une embardée avant de heurter la treizième pile du pont. Le chauffeur et Dodi Al Fayed ont été tués sur le coup.

La princesse Diana a pu être extraite vivante de la carcasse du véhicule. Transportée à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, elle est morte deux heures après son arrivée. Seul le garde du corps, Trevor Rees-Jones qui se trouvait à l'avant, a survécu à l'accident.



Lu 845 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.