Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Commémoration du 73ème anniversaire de la présentation du Manifeste de l’indépendance

Une occasion de promouvoir les valeurs de citoyenneté en vue de relever les défis




Commémoration du 73ème anniversaire de la présentation du Manifeste de l’indépendance
La présentation du Manifeste de l'indépendance le 11 janvier 1944, dont le peuple marocain commémore le 73ème anniversaire, ce mercredi, appelle les générations montantes à méditer et à tirer des leçons de citoyenneté, afin de relever les défis  du présent et de l’avenir sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, bâtisseur du Maroc moderne, a souligné le Haut-commissariat des anciens résistants et membres de l'armée de libération (HCAR).
Commémoré par le peuple marocain, et à sa tête la famille du mouvement national, de la résistance et de l'armée de libération, dans une ambiance de mobilisation nationale sous la conduite clairvoyante de SM le Roi Mohammed VI, cet anniversaire constitue une occasion propice et symbolique dans la lutte nationale pour la liberté et l'indépendance, de la réalisation de l'unité nationale et de l'intégrité territoriale, a ajouté le HCAR dans un communiqué publié à cette occasion.
Il constitue également un événement phare, à portée hautement symbolique et une opportunité de se remémorer les glorieuses pages de l'histoire nationale, traduisant la communion du peuple et du Trône pour la défense des valeurs spirituelles et des constantes nationales de la nation.
C’est aussi une occasion de rendre hommage aux hommes et femmes du mouvement de la résistance nationale et de la libération, qui, partant d'une ferme conviction de la justesse de leur cause, se sont sacrifiés corps et âme, afin de libérer le pays du joug du colonialisme et de préserver la liberté et la dignité nationale.
Au cours de son histoire, le Maroc a été le théâtre d'épopées héroïques pour défendre son identité et son unité, et faire échouer les plans du colonisateur qui n'a épargné aucun effort pour faire main basse sur le territoire national durant près d'un demi-siècle, en divisant le pays en zones entre le Protectorat français, dans le centre du Maroc, et le protectorat espagnol au Nord et au Sud du Royaume, alors que Tanger était devenue zone internationale.
Certes, cette situation rendait ardue la tâche de libérer l'ensemble du territoire national de l'occupation étrangère, mais ce défi a pu être relevé grâce aux grands sacrifices consentis par le Trône et le peuple marocain dans le cadre de la lutte de longue haleine pour la liberté, l'indépendance, l'unité et la souveraineté nationale.
Parmi les pages les plus lumineuses de l'histoire de la lutte nationale pour l'indépendance, il y a lieu de citer le soulèvement contre le "Dahir berbère" de 1930, la présentation au gouvernement français d’un plan de réformes (1934 et 1936) par le Comité d'action marocain, considéré comme l'embryon du Mouvement national, et la présentation du Manifeste de l'indépendance, le 11 janvier 1944.
Au cours de ces différentes étapes, Feu SM Mohammed V, père de la nation et héros de la libération, n'avait de cesse d'éveiller le sens de résistance des Marocains et de définir ses objectifs, et ce depuis son accession au Trône de ses glorieux ancêtres le 18 novembre 1927.
Le défunt Souverain a ainsi, saisi la tenue de la Conférence d'Anfa en janvier 1943 pour inscrire la question de l'indépendance du Maroc à l'ordre du jour mettant en valeur la participation effective des soldats marocains aux côtés des alliés durant la Seconde Guerre mondiale.
Grâce à cette initiative, le Sultan Mohammed V se voit confirmer le soutien des Etats-Unis à l'indépendance du Maroc, une fois la guerre finie, par le président Franklin Roosevelt.
En janvier 1944, 67 Marocains, représentant les principaux nationalistes et la société marocaine et de tous les milieux dont une femme, prennent le risque démesuré pour l'époque et entreprennent en parfaite coordination avec le Sultan Mohammed V, de signer un manifeste public réclamant l'indépendance et de le soumettre aux autorités coloniales.
Les signataires réclamaient la fin du Protectorat et l'accès du Royaume à l'indépendance dans son intégrité territoriale sous l'égide de Feu SM Mohammed V.
La célébration par la famille du mouvement national, de la résistance et de l'armée de libération de cet anniversaire sera l'occasion de faire connaître les épopées nationales et les grands symboles de la lutte nationale auprès des jeunes et des futures générations, conformément aux Hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI, conclut le communiqué.

Mercredi 11 Janvier 2017

Lu 1002 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs