Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Choukrane Amam devant la Chambre des représentants

Le gouvernement doit concilier entre la situation sociale et psychologique des citoyens et la relance de l’économie nationale




Choukrane Amam devant la Chambre des représentants
Le président du Groupe socialiste à la Chambre des représentants, ChoukraneAmam, a qualifié la prorogation du confinement et de l’état d’urgence sanitaire de « feuilleton » interminable lors d’une séance plénière tenue mercredi dernier et consacrée à la discussion de l’exposé présenté récemment par le chef du gouvernement devant les deux Chambres du Parlement sur la gestion du confinement pour l’après 20 mai.
SelonChoukraneAmam, cet exposé n’a pas fourni de réponses précises à propos de la prorogationdu confinement. Cela ne peut pas contribuer à une nouvelle mobilisation des citoyens pour qu’ils puissent tenir jusqu'au 10 juin, a-t-il ajouté en appelant le gouvernement à faire preuve de clarté à propos de ce sujet.
Dans ce sens, le président du Groupe socialiste a souligné que le Maroc a  très bien géré la crise du Covid-19 sous la direction de S.M leRoi Mohammed VI par la prise de mesures proactives pour lutter contre la pandémie, affirmant, par ailleurs, que le gouvernement se trouve dans l’obligation aujourd’hui de prendre les mesures adéquates qui concilient entre la situation sociale et psychologique des citoyens d’une part, et la relance de l’économie nationale d’autre part.
Il y a lieu de signaler que le chef du gouvernement a justifié dans son exposé présenté lundi dernier la prorogationdu confinement par l’apparition de nouveaux foyers dans plusieurs villes du Royaume. A cet égard, ChoukraneAmam s’est demandé ce que le gouvernement fera si d’autres foyers apparaissent à la fin du confinement le 10 juin prochain, tout en mettant l’accent sur la nécessité d’élaborer des scénarios pour faire face à cette éventualité.
Il a également mis en avant que le Groupe socialiste s’attendait à ce que le chef du gouvernement annonce des mesures claires et pratiques même si elles sont fondées sur des hypothèses et sur les probabilités d’évolution de la situation épidémique, mettant en garde le gouvernement contre la non-prise de décisions adéquates au moment opportun.
Concernant les Marocains bloqués à l’étranger depuis le début de cette crise sanitaire, ChoukraneAmam a considéré que la gestion de cette question reste un point noir dans l’action du gouvernement, soulignant que celui-ci avait pris il y a des semaines un engagement pour résoudre ce problème durant les travaux de l’une des commissions permanentes de la Chambre des représentants. Mais, selon le député ittihadi, cet engagement tarde à se concrétiser.
Il convient de préciser que le Groupe socialiste avait évoqué la question des Marocains bloqués à l’étranger lors de la séance mensuelle de la politique générale tenue le 13 avril à la Chambre des représentants et consacrée à la crise du Covid-19.
Lors de cette séance, ChoukraneAmam avait appelé le chef de l’Exécutif à prendre des mesures urgentes ou, tout au moins, à rassurer ces Marocains qui attendent « des signes positifs » de la part du gouvernement.

Lundi 25 Mai 2020

Lu 621 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.