Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Célébration de la Journée mondiale de l'épidémiologie de terrain

Comme l'a démontré la pandémie de Covid-19, les maladies infectieuses ne connaissent pas de frontières


Célébration de la Journée mondiale de l'épidémiologie de terrain
La célébration de la Journée mondiale de l'épidémiologie de terrain est une occasion d'attirer l'attention des décideurs sur l'importance de cette discipline, pour la développer davantage et répondre au mieux aux besoins du pays, a souligné l'Association nationale d'épidémiologie du terrain (ANET).

"Nous avons célébré, avec grande fierté et avec l'ensemble des épidémiologistes du terrain dans le monde entier, la première Journée mondiale de l'épidémiologie de terrain (le 7 septembre), qui constitue un événement mondial visant à reconnaître et à sensibiliser les décideurs, la communauté scientifique et la population sur le rôle vital des épidémiologistes de terrain dans la protection de la santé des populations et dans la progression de la sécurité sanitaire mondiale", indique l'association samedi dans un communiqué.

C'est aussi une occasion de plaider en faveur d'un investissement plus important et durable dans la formation des épidémiologistes du terrain, relève l'ANET, notant que les années 2020-2021 ont apporté une visibilité sans précédent du travail des épidémiologistes de terrain à travers la lutte mondiale continue contre le SARS-CoV-2.

Pour l'association, plus d'efforts demeurent nécessaires pour mettre en exergue l'importance de cette discipline et renforcer les systèmes de santé à travers le monde afin de détecter précocement et répondre rapidement aux épidémies en particulier et autres urgences de santé publique en général.

"Comme l'a démontré la pandémie de Covid-19, les maladies infectieuses ne connaissent pas de frontières. Le monde est de plus en plus interconnecté et la mobilité de la population s'est accentuée plus que jamais, faisant d'un problème épidémique dans une zone géographique de notre planète une menace pour la santé mondiale", lit-on dans le document.

Et d'ajouter que la pandémie de  Covid-19 a montré que la collaboration étroite épidémiologiste-clinicien-biologiste, a permis d'amorcer très tôt la recherche relative à différents aspects de cette maladie : virologiques, cliniques et épidémiologiques; ce qui a été à l'origine des avancées scientifiques en matière de traitements curatifs et préventifs.

Au Maroc, les épidémiologistes du terrain (lauréats du programme FETP-Morocco et cadres du ministère de la Santé) ont acquis une grande expertise à travers le travail du terrain et les formations occasionnelles, tout en assurant les investigations des cas et des clusters, recherche des contacts, testing, veille, surveillance et études, souligne-t-on.

L'agence gouvernementale américaine des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) recommande un épidémiologiste de terrain pour 200.000 habitants, rappelle l'ANET, relevant que le Maroc a besoin d'au moins 182 épidémiologistes du terrain répartis équitablement sur l'ensemble des régions, provinces et préfectures du pays.

Divers

Compétition
 
 L'équipe Enactus de l'Ecole nationale des sciences appliquées (ENSA) de Khouribga représentera le Maroc dans l'édition 2021 de l’Enactus World Cup, la plus grande compétition d'entrepreneuriat social estudiantin, prévue du 14 au 21 octobre prochain.
L'équipe représentera le Royaume après avoir remporté le tour final de la compétition nationale Enactus Morocco- Sustainable Innovation Fest 2021, organisé samedi à Casablanca, et ce en présentant trois projets.
Le premier, "Datty", concerne la production et la commercialisation de l'alternatif du café à base du noyau des dattes, tandis que le deuxième,"Bistic", porte sur la production et la commercialisation des cuillères comestibles pour préserver l'environnement et mettre fin aux cuillères en plastique à usage unique.
Le troisième projet, "Medi-co Call", est un service d'aide par téléphone aux personnes ayant des troubles mentaux, en leur accordant les services nécessaires à des prix abordables, tout en garantissant leur anonymat.
 
Saisie
La Direction des douanes du port de Casablanca a annoncé vendredi avoir saisi 6200 Kg de pétards et feux d’artifice importés sans déclaration.
La même source a précisé dans un communiqué avoir mis en échec jeudi une tentative d’importation de 446 cartons renfermant 814.344 unités de feux d’artifice et de pétards d’un poids net global de 6200 kg, soumise à autorisation d’importation.
Ce lot de marchandises a été saisi lors d’un contrôle frontalier grâce aux mesures de ciblage et de vérification physique.
Les articles saisis ont été minutieusement dissimulés dans deux conteneurs contenant 46.000 kg de luzerne fourragère importés de l’Espagne.
Cette opération s’inscrit dans le cadre des efforts intenses déployés par la Douane pour la lutte contre le trafic illégal des marchandises dangereuses, indique la même source

Libé
Dimanche 12 Septembre 2021

Lu 1518 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020



Flux RSS