Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


Célébration à Tamesna de la Journée mondiale du théâtre


Libé
Dimanche 27 Mars 2022

Le centre culturel de Tamesna a célébré, samedi, la Journée mondiale du théâtre. Cette manifestation artistique à laquelle ont pris part le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Mehdi Bensaid, ainsi que plusieurs figures emblématiques de la scène théâtrale, fut l’occasion de rendre hommage aux comédiennes Zineb Najem et Amal Benhaddou et de présenter la pièce théâtrale "Dar Sidi Keddour" de la troupe de la ville en célébration de cette Journée mondiale (27 mars).

A cette occasion, le comédien Moulay Abdelaziz Tahiri a donné lecture au message de la Journée mondiale du théâtre 2022 écrit par le metteur en scène américain Peter Sellars.

De son côté, M. Bensaid a mis en exergue dans une allocution de circonstance la situation exceptionnelle qu'a vécue la scène théâtrale au Maroc lors des deux dernières années, marquées par la propagation de la Covid-19.

De même, le ministre a mis en avant la nécessité de reprendre une vie artistique normale et de développer davantage le secteur théâtral au Maroc, affirmant qu'il existe une institution en cours de création à même de prendre en charge les différents problèmes sociaux des comédiens.

S'agissant de la problématique des infrastructures et des industries culturelles, M. Bensaid a indiqué que le ministère veille à fournir les structures nécessaires aux artistes pour la présentation de leurs œuvres, précisant que son département a construit quelque 70 salles et a pour objectif d’en lancer 150 d’ici la fin de l’année.

En outre, le ministre a mis en exergue le projet intitulé Al Masrah Yataharak (le théâtre bouge) lancé en collaboration avec la Société nationale de radio et de télévision (SNRT), une initiative qui vise à atténuer les effets de la crise de Covid-19 sur le secteur et promouvoir la culture du théâtre au Maroc, insistant sur l'impératif de généraliser la culture scénique à l’ensemble du territoire national.

De son côté, la directrice du centre culturel de Tamesna, Nisrine Majait, a confirmé que cette célébration permettra de stimuler le dynamisme théâtral au Maroc, notamment après deux ans de fermeture, notant que le théâtre contribue fortement à la socialisation de l’individu.

Le centre culturel de Tamesna ouvre ses portes à tous afin de mener à bien ses missions culturelles et sociales, a-t-elle fait savoir.

Dans le sillage de la célébration de cette Journée mondiale, le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports a établi un programme national couvrant les centres culturels, théâtres et espaces d'exposition des différentes régions du Royaume qui prévoit des activités théâtrales, des ateliers de formation et de sensibilisation ainsi que des rencontres avec des artistes de la scène théâtrale.


Bouillon de culture

Manifestation
 
"Les plasticiennes d'Al Hamra", un événement culturel et artistique riche en couleurs, a soufflé, samedi dans la cité ocre, sa 4ème bougie et ce, à l'initiative de la Direction régionale de la culture de Marrakech-Safi.

Prévue jusqu'au 1er avril prochain, en coordination avec la Conservation du Palais Bahia, cette manifestation artistique se propose de dévoiler les dernières créations et les œuvres d'un parterre d'artistes marocaines et à créer un espace de communication, d'échange d'expériences et d'ouverture sur la particularité de la création artistique contemporaine au féminin.

 Il s'agit des artistes Fouzia Karadi, Leïla El Azouzi, Maha Charaf, Rabia Raïs, Samira Ait Taher, Aziza El Abidi, Rabia Al Hansali, Souad Atrah, Rabia Mziouka, Halima Grini, Souad Chafik, Amina Chanani, Wafae Abou Chadi, Bouchra Ziyati, Fatna Chawaf et Majda Khaldoun.

Festival
La première édition du Festival de la culture populaire a été organisée, récemment, au complexe culturel "Mohamed Khair Eddine" à Agadir, avec la participation de plusieurs établissements scolaires publics et privés.

Initiée par la Direction provinciale de l’éducation nationale d’Agadir-Ida Outanane, en partenariat avec plusieurs acteurs pédagogiques, sociaux et artistiques, cette manifestation est dédiée à la promotion des activités culturelles scolaires et à la préservation de la mémoire populaire collective.

Intervenant lors de la cérémonie de clôture de ce festival, le directeur provincial de l’éducation nationale, Aida Bougnin, a fait savoir que cet évènement culturel s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions de la loi-cadre 51-17, notamment l'axe relatif à la promotion de la vie scolaire.

Il a dans ce cadre salué les interprétations artistiques présentées par les élèves, ainsi que les contributions des staffs éducatif et artistique qui ont veillé à la réussite de cette première édition.

Le festival a été marqué par d'organisation de plusieurs expositions et ateliers artistiques et la présentation de danses folkloriques locales et nationales.


Lu 758 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >