Casablanca vibre au rythme du 1er Gala de l’Opéra Royal du Maroc


Libé
Jeudi 1 Décembre 2022

Le 1er Gala historique de l'Opéra Royal du Maroc a été organisé, mercredi soir au Studio des arts vivants à Casablanca, le temps de gratifier le public présent d'un concert exceptionnel et d'un spectacle de haute facture, qui restera gravé dans la mémoire des passionnés de musique.


Lors de cette soirée raffinée, l'assistance a pu savourer et redécouvrir un florilège d'interprétations de grands classiques des opéras de Puccini, Verdi et Bizet entre autres, jouées avec brio par les membres de l'Opéra Royal.


A cette occasion, plusieurs solistes marocains et d’origine marocaine de renommée internationale se sont produits sur scène, tels que Victor Dahhani, Ahlima Mhamdi, Audelia Zagury et David Serero, accompagnés d’un chœur composé d’élèves du Studio des arts vivants et du conservatoire de Casablanca.


Dans une déclaration à M24, la chaîne d'information en continu de la MAP, le baryton d’origine marocaine, David Serero, a expliqué que cette soirée musicale historique marque le début de l’Opéra Royal "à la marocaine", avec un parterre 100% marocain destiné aux Marocains.

"Le style d’opéra que je ramène au Maroc est un opéra particulier avec un certain jeu d’humour, mais également avec la participation du public lors du concert", a-t-il expliqué, faisant part de son immense joie de la réussite de ce spectacle comme en témoigne le grand nombre du public présent. "Je peux clairement dire que la soirée a connu un franc succès: la salle était pleine au point que certains spectateurs n’ont pas pu trouver de places et sont donc restés debout durant tout le concert", a indiqué M. Serero.

Et d'ajouter que "l’opéra connaîtra un très grand succès au Maroc, la preuve en est cette soirée test extraordinaire", notant qu'il est normal que le Royaume, qui est un pays de tradition vocale, ait un vrai opéra, avec des spectacles destinés spécialement au public marocain.
 Le clou de cette soirée, rehaussée par la présence de personnalités de divers horizons, a été l'interprétation exceptionnelle de l'hymne national en version opéra au grand plaisir de l'assistance.


Fondé et dirigé par le baryton de renommée mondiale David Serero, l’Opéra Royal du Maroc, première compagnie marocaine d’opéra, a pour mission de promouvoir et développer l’art lyrique au sein du Royaume du Maroc tout en assurant la formation de futurs chanteurs lyriques marocains qui interprèteront les plus grandes œuvres d’opéras mais également les futures créations lyriques dans le riche dialecte marocain plus communément connu sous le nom de Darija.

 

Bouillon de culture

Christine McVie
 

La chanteuse-compositrice du groupe de rock britannique Fleetwood Mac, Christine McVie, qui avait également connu le succès en menant une carrière solo, est décédée mercredi à l'âge de 79 ans des suites d'une courte maladie, a annoncé sa famille.
 Elle avait écrit plusieurs chansons célèbres du groupe, dont "Little Lies", "Everywhere" et "Songbird". Elle avait rejoint la formation quelques années après sa création en 1967.


Le groupe, qui a vendu plus de 100 millions de disques à travers le monde, est considéré comme une des formations les plus populaires ayant jamais existé.


Dans une déclaration publiée sur la page Facebook de la chanteuse, la famille a indiqué que Christine McVie était décédée "paisiblement" dans un hôpital mercredi matin après "une courte maladie". "Elle était accompagnée par sa famille", selon le communiqué.


Fleetwood Mac, composé notamment de Mick Fleetwood, Christine et son ancien mari John McVie, mais aussi Lindsey Buckingham, Stevie Nicks, était un des groupes les plus connues des années 70 et 80. 
L'album "Rumours", sorti en 1977, est considéré comme une des plus grosses ventes dans l'histoire musicale avec plus de 40 millions d'exemplaires vendus dans le monde.


La chanteuse avait quitté le groupe en 1998 avant de le rejoindre 16 ans plus tard pour une formation éphémère. 
En 2017, elle avait confié à la BBC s'être retirée du monde et avoir développé une agoraphobie après avoir quitté le groupe. Elle avait quitté la Californie pour s'installer dans le Kent, dans le sud-est de l'Angleterre. "Il n'y a pas de mot pour décrire notre tristesse", a réagi sur Twitter le groupe. "Elle était vraiment unique, spéciale et avec un talent exceptionnel".


Lu 1505 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.