Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Casablanca au 24ème SIEL : Le Salon du livre ouvre ses portes à partir d’aujourd’hui




Le coup d’envoi de la 24ème édition du Salon international de l’édition et du livre (SIEL) sera donné aujourd’hui, à la Foire internationale de Casablanca. Le SIEL qui, depuis sa création, dresse le bilan du monde de l'édition marocaine, rassemble cette année encore les professionnels marocains et internationaux du livre, à travers un programme riche et varié qui connaîtra la participation de pas moins de 350 écrivains, poètes et chercheurs venant de différents pays.
Conformément à la coutume consacrée par les précédentes éditions du Salon, le Maroc culturel accueille, à chaque édition, un Etat frère ou ami, ou un groupe d’Etats, en tant qu’invité d’honneur; ce qui constitue une opportunité pour mettre sous les feux de la rampe les apports culturels, intellectuels et artistiques de l’invité. A l’occasion de la présente édition, le choix s’est porté sur l’Egypte, vu le rôle central et primordial assumé par ce pays et son positionnement avant-gardiste dans l’enrichissement, le soutien et l’évolution de la dynamique culturelle arabo-africaine.
 Pour le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laaraj, «ce choix de l'Egypte vient consacrer les liens forts entre les deux pays frères». «Cet hommage culturel constitue une occasion propice pour les visiteurs du SIEL d'approcher la culture égyptienne et échanger avec les chercheurs et écrivains de ce pays», a-t-il souligné. Pour sa part, l’ambassadeur de l’Egypte au Maroc, Achraf Ibrahim, a assuré que la participation de son pays à ce grand événement culturel traduit la solidité des relations entre les deux pays et la volonté de faire découvrir la littérature égyptienne au lecteur marocain, mettant l’accent sur la mise en place d’un programme culturel varié encadré notamment par des écrivains et des poètes de renom. Il a, dans ce sens, rappelé que l’année 2017 a été marquée par de grands hommages rendus en Egypte à des personnalités marocaines de divers horizons.
Parmi les moments forts du programme de cette édition, on notera la remise du Prix Ibn Battouta de la littérature de voyage (13ème  et 14ème éditions jumelées, au titre des années 2017 et 2018) qui connaitra la présence des membres du jury et d'une élite de chercheurs académiques et d'hommes de lettres marocains et étrangers. Décerné chaque année par le Centre arabe de la littérature géographique, ledit Prix consacrera cette année des œuvres qui dévoilent les grandes créations réalisées durant les siècles et décennies révolus, et établissent des ponts de dialogue entre la culture arabe et les autres cultures. Parmi les gagnants, sept chercheurs marocains, en plus d’autres venant de Tunisie, d'Egypte, de Syrie, de Jordanie et d’Iran.
Il est à  rappeler que le programme de l’édition précédente du Salon a présenté pas moins de 690 activités, dont 284 conférences et rencontres et 353 signatures, outre 53 activités jeunesse organisées à l'Espace enfant du stand du ministère de la Culture. Ladite édition a, par ailleurs, présenté un fonds documentaire de plus de 120.000 titres, dont la moitié a été publiée lors des trois dernières années et dont 66% sont en arabe, 30% en français,3% en anglais et 1% dans d'autres langues. Les titres exposés ont couvert divers domaines: 24% dans le domaine de la littérature, 16% pour les sciences sociales, 17% pour le livre pour enfants, 8% pour le livre religieux, 7% pour les sciences, 6% pour la philosophie, 6% pour les langues, tandis que le reste se répartit entre livres d'économie, d’art, d'histoire et de géographie.
Il faut dire que la dernière édition du Salon a globalement répondu aux attentes des professionnels du livre et d’un large public. Des efforts doivent, sans doute,  être faits constamment pour en améliorer les prestations, mais le fait est là : ce Salon fut une grande fête culturelle populaire drainant pas moins de 345.830 visiteurs, ce qui confirme l'importance que revêt cet événement, au niveau national et international. Espérons que l’édition actuelle connaîtra la même réussite que la  précédente, sinon plus.

Mehdi Ouassat
Vendredi 9 Février 2018

Lu 2576 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif