Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Casablanca abrite le 24ème Festival international d’art vidéo




Casablanca abrite, la semaine prochaine, la 24ème édition du Festival international d’art vidéo (FIAV), organisée par la Faculté des lettres et des sciences humaines Ben M’sik relevant de l’Université Hassan II de Casablanca.
Le FIAV, placé cette année sous le thème “Cyberspace l’agora virtuelle”, représente un événement unique en son genre dédié principalement à l’art vidéo, et s’assigne pour objectif d’offrir un espace d’échange entre les jeunes étudiants et artistes. “En arrivant à sa 24ème édition, le FIAV a gagné en maturité lui permettant de suivre l’évolution et promouvoir le secteur d’art vidéo”, a déclaré à la MAP Abdelkader Gonegaî, doyen de la Faculté des lettres et des sciences humaines Ben M’sik et président du festival.
Cet événement culturel riche en activités, sera marqué cette année par la participation d’artistes de renom, tel que Marc Mercier et Mohamed Thara qui animeront des ateliers et des projections en boucle, a-t-il indiqué, précisant que six ateliers de formation sont prévus au profit de quelque 300 étudiants et étudiantes et jeunes artistes.
D’après le doyen, cette manifestation constitue une plateforme de brassage culturel entre les jeunes Marocains et ceux d’autres horizons, et offre une “opportunité pour les jeunes d’échanger leur savoir-faire et leur savoir être”. “Ce festival est une fierté pour le Maroc dans la mesure où il enregistre la participation de festivaliers venant de 30 pays”, s’est-il réjoui, ajoutant qu’étudiants et jeunes artistes bénéficient gratuitement de formation pointue proposée par des professionnels du monde entier.
Au menu de cet événement de cinq jours (du 24 au 28 avril) figurent notamment la projection des œuvres artistiques sélectionnées, l’organisation d’un colloque international scientifique et d’une conférence-débat autour de l’œuvre de Halida Boughrie, outre les workshops et ateliers de formation.
Depuis sa création en 1993, le festival propose, chaque année, des nouveautés dans la création contemporaine. Plusieurs expositions vidéo et multimédia interactives s’installent au cœur de la ville de Casablanca et dans d’autres villes voisines, et des tables rondes, des ateliers de formation, des rencontres artistes/étudiants ainsi que des installations et des performances sont organisées au profit du public.

Mardi 24 Avril 2018

Lu 793 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.