Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Vanessa Paradis
L’actrice et chanteuse Vanessa Paradis et l’écrivain et réalisateur Samuel Benchetrit se sont mariés samedi à Saint-Siméon (Seine-et-Marne), révèle le Parisien sur son site internet. Vanessa Paradis est entrée dans la petite mairie-école de Saint-Siméon habillée d’une robe à volants couleur crème et au bout d’une trentaine de minutes, l’union était prononcée, raconte le journal. La cérémonie intime réunissait quelques dizaines d’invités dont Matthieu Chedid, le chanteur Raphaël ou bien sûr Lily-Rose, la fille de 19 ans issue de l’union libre de la star avec l’acteur américain Johnny Depp jusqu’en 2012. La star possède de nombreux liens avec cette petite ville de 900 habitants proche de Coulommiers. C’est à Saint-Siméon que son père est décédé fin 2017. Il possédait un restaurant, Les Sources, dans le village proche de Saint-Rémy-la-Vanne, explique Le Parisien Dimanche. Vanessa Paradis et Samuel Benchetrit, tous deux âgés de 45 ans, ont officialisé leur relation en août 2017.

Assi Al Hillani

Assi Al Hillani a été admis dans un hôpital de Beyrouth, la capitale libanaise, à la suite d’un accident survenu mercredi dernier. D’après l’un des proches du coach de “The Voice”, le télé-crochet de MBC, celui-ci aurait été victime d’une grave chute alors qu’il se trouvait dans sa résidence située dans la banlieue de la capitale libanaise. Cet ennui de santé ne remettrait pas en cause sa participation au Festival artistique et culturel de Jerash, en Jordanie qui débutera le jeudi 19 juillet courant.
Celui qui a subi l’an dernier une terrible opération cardiaque qui avait failli lui coûter la vie, y assurera deux concerts. Plusieurs autres célébrités orientales devraient s’y produire et notamment la chanteuse Emiratie Ahlam, qui connaît Assi Al Hillani pour l’avoir côtoyé dans les coulisses de “The Voice”.




Libé
Lundi 2 Juillet 2018

Lu 226 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Septembre 2020 - 18:55 Le secteur du livre affaibli par la pandémie

Vendredi 18 Septembre 2020 - 16:57 Décès de Mohamed Talal