Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




David Lynch

David Lynch a accusé mardi Donald Trump de “causer de la souffrance et de diviser” le pays, semblant opérer un virage à 180 degrés par rapport au week-end quand il a estimé que le républicain pourrait ressortir comme l’un des plus grands présidents américains. Le mythique réalisateur a choqué Hollywood et le public progressiste en déclarant au quotidien britannique The Guardian que M. Trump pourrait rester dans l’histoire comme l’un des plus grands présidents américains de tous les temps parce qu’il a bousculé le milieu politique de Washington, qui en avait besoin selon lui. Des propos dont s’est délecté l’hôte de la Maison Blanche. Mais David Lynch a affirmé mardi que ses propos avaient été sortis de leur contexte. “Malheureusement, si vous continuez sur la même voie, vous n’aurez pas de possibilité de ressortir comme l’un des plus grands présidents”, a écrit le créateur de la série culte “Twin Peaks” sur Facebook.

Sharon Stone

La crise des migrants est “ridicule” aux Etats-Unis, mais elle est aussi “brutale” et “horrible” ailleurs dans le monde et témoigne de notre “manque d’humanité”, a déclaré l’actrice américaine Sharon Stone, de passage à Paris pour y présenter un documentaire sur l’Holocauste. “Je ne pense pas que les enfants devraient être séparés de leurs parents à la frontière américano-mexicaine, mais je ne pense pas non plus qu’ils devraient mourir sur des bateaux ou sur des rivages ailleurs dans le monde”, a déclaré Sharon Stone. “Nous savons qu’il se passe des choses ridicules à notre frontière, mais il se passe des choses brutales, horribles, meurtrières sur tous les rivages du monde”, a-t-elle encore dit. “Ce n’est pas un problème américain. C’est un problème dans tous les pays du monde. Des enfants meurent dans des bateaux et sur vos rivages. C’est un problème de manque d’humanité, quel que soit l’endroit où l’on se trouve”, a insisté l’actrice de 60 ans auprès de quelques journalistes en clôture du Paris Art and Movie Awards, un festival de cinéma parisien.

Jeudi 28 Juin 2018

Lu 222 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif