Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Kate Spade 

La créatrice Kate Spade, qui s'est suicidée mardi à New York, souffrait depuis plusieurs années de troubles mentaux, a déclaré mercredi son mari, tout en assurant que rien ne laissait présager un passage à l'acte. "Kate souffrait de dépression et d'angoisses depuis de nombreuses années", a écrit Andy Spade dans un texte transmis au New York Times, précisant qu'elle "travaillait étroitement avec ses médecins" pour tenter d'en sortir.
Celui qui a créé en 1993 la marque Kate Spade avec la femme qui allait devenir son épouse a aussi précisé que la styliste prenait des antidépresseurs et des anxiolytiques. "Il n'y a eu aucune indication et aucun avertissement qu'elle allait faire ça", a-t-il ajouté en référence à son suicide à son domicile new-yorkais. "C'était un choc complet", a-t-il martelé, "et cela ne lui ressemblait clairement pas". Andy Spade a ainsi partiellement contredit les déclarations de la soeur de Kate Spade, Reta Saffo, qui avait affirmé au Kansas City Star que le suicide "n'était pas complètement inattendu." Reta Saffo avait également laissé entendre que Kate Spade avait refusé tout traitement médical, préférant soigner ses crises par l'alcool.

George Clooney
Acteur à succès, engagé dans l'humanitaire, mari et père de deux enfants: tout réussi à George Clooney. Sans surprise, l'acteur a été primé jeudi soir, pour l'ensemble de son oeuvre, lors du 46ème gala de l'Institut américain du film (AFI) à Los Angeles.
L'acteur, âgé de 57 ans, a reçu son prix des mains de l'actrice Shirley MacLaine (84 ans), qui avait reçu la même distinction en 2012. À cette occasion, son épouse, Amal Clooney a pris la parole en public. "Même si George attribue modestement tous ses succès à de la chance, je pense que c'est plutôt son incroyable talent et sa force de caractère qui lui ont permis d'être ici", a déclaré la célèbre avocate.
Amal a également avoué qu'elle pensait finir sa vie seule avant de le rencontrer. "J'ai rencontré George quand j'avais 35 ans et je m'étais résignée à être une vieille fille. Et puis nous avons commencé à nous voir, à nous cacher dans mon appartement londonien et j'ai vite réalisé que je ne voulais être avec personne d'autre", a-t-elle déclaré.

Libé
Lundi 11 Juin 2018

Lu 219 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.