Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




 Festival
La 4ème édition du Festival de court-métrage d’Al Akhawayn se tiendra du 21 au 24 mars à Ifrane sous le thème “Vérités cachées’’.
Première compétition estudiantine du court-métrage au Maroc, cette manifestation offre l’opportunité aux étudiants de mettre en avant leur talent cinématographique en présentant des courts-métrages en différentes catégories.
Outre la compétition nationale estudiantine du court-métrage, les organisateurs ont programmé des projections de films primés, des ateliers et des discussions avec des réalisateurs reconnus dans le domaine du septième-art.
Cette année, ‘’Al Akhawayn short film festival’’ rendra hommage aux réalisateurs Leila Marrakchi et Noureddine Lakhmari.
L’un des moments-phares de cet évènement culturel sera le colloque ‘’Promotion des jeunes talents dans une industrie cinématographique durable’’, lequel réunira une pléiade de professionnels.

Colloque
La Faculté des lettres et des sciences humaines d'Oujda organise, les 3 et 4 avril prochain, un colloque international sur le thème : "L’industrie du cinéma au Maroc et en Afrique subsaharienne: vers la mise en place d’une coopération cinématographique Sud-Sud".
Initiée en collaboration avec le réseau Hescale (histoire, économie, sociologie des cinémas d’Afrique et du Levant) et l’Institut ILLE (Institut des langues et littératures européennes-Université Haute Alsace Mulhouse), cette rencontre mettra en lumière différentes questions relatives à l’industrie cinématographique au Maroc et en Afrique subsaharienne outre les enjeux de la coproduction inter-africaine, indiquent les organisateurs.
Ce rendez-vous culturel, auquel prendront part des académiciens, des critiques et des producteurs cinématographiques marocains et étrangers, débattra de plusieurs thématiques, notamment "Le Maroc et l’Union africaine: perspectives culturelles et cinématographiques", "Les formes de coopération interafricaine dans le secteur du cinéma", "Etat des lieux: les différents accords bilatéraux entre le Maroc et des Etats africains et leur impact sur la coproduction interafricaine", "La coproduction interafricaine face aux difficultés structurelles du secteur du cinéma au Maroc et en Afrique subsaharienne" et "Le rôle des initiatives entrepreneuriales et leur possibilité d’investissement dans le secteur du cinéma".

Samedi 17 Mars 2018

Lu 312 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.