Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Casey Affleck
Visé par des accusations de harcèlement sexuel, l'acteur américain Casey Affleck a renoncé à remettre l'Oscar de la meilleure actrice, ont indiqué jeudi à l'AFP son attachée de presse et l'Académie américaine des arts et sciences. Aucun n'a précisé les raisons de ce changement de programme pour la cérémonie du 4 mars mais cette annonce intervient alors que l'attention sur d'anciennes accusations contre l'acteur âgé de 42 ans a été renouvelée, sur fond des nombreux scandales agitant Hollywood.
"Nous apprécions la décision de maintenir l'attention sur le spectacle et les belles œuvres de cette année", a déclaré à l'AFP un porte-parole de l'Académie, qui remet les prestigieux Oscars. Une pétition lancée sur le site Change.org pour demander à l'Académie d'interdire à Casey Affleck de remettre ce prix avait recueilli près de 20.000 signatures.
En 2010, l'acteur avait été accusé de harcèlement sexuel par Amanda White et Magdalena Gorka, productrice et directrice de la photographie de son premier essai derrière la caméra, le documentaire-fiction "I'm Still Here".

Russell Simmons
Une productrice de documentaires a assigné en justice pour viol le magnat américain du hip-hop Russell Simmons, déjà mis en cause par plusieurs femmes ces derniers mois, et lui réclame cinq millions de dollars de dommages et intérêts.
Jennifer Jarosik affirme avoir été violée en août 2016 au domicile de Russell Simmons à Los Angeles, selon le document de l'assignation déposé mercredi auprès d'un tribunal fédéral de la métropole californienne et consulté jeudi par l'AFP.
Après qu'elle a refusé ses avances, le producteur l'aurait poussée sur son lit, puis frappée, avant d'abuser d'elle, explique cette femme de 37 ans, qui dit avoir été amie avec lui depuis 2006. Sollicitée par l'AFP, la police de Los Angeles a indiqué qu'aucune enquête n'était ouverte à ce stade sur Russell Simmons, dont l'avocat, contacté par l'AFP, n'a pas donné suite.

 

Samedi 27 Janvier 2018

Lu 370 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Septembre 2020 - 18:55 Le secteur du livre affaibli par la pandémie

Vendredi 18 Septembre 2020 - 16:57 Décès de Mohamed Talal