Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Beyoncé
Après Hollywood et les Oscars, c'est à présent l'industrie musicale et ses prix les plus prestigieux, les Grammys, qui se retrouvent au cœur d'une polémique et accusés d'un biais racial. La superstar afro-américaine Beyoncé n'est une nouvelle fois pas parvenue dimanche à décrocher les principales récompenses aux Grammy Awards avec son album concept "Lemonade", pourtant universellement acclamé. Accompagné d'un film éponyme, c'est le plus sophistiqué et politiquement engagé de sa carrière, évoquant à la fois l'univers des femmes noires aux Etats-Unis et l'odyssée d'un couple en péril.

Adele
Après son triomphe dimanche aux Grammy Awards, Adele est venue, radieuse, faire quelques confidences aux journalistes sur la genèse de "25", sacré meilleur album de l'année, sur son amour pour Beyoncé ... et George Michael. En préparant "25", référence à l'âge qu'elle avait lors de son enregistrement, la diva anglaise, en robe longue verte à paillettes et chignon, a avoué avoir "senti la pression, très fort". "C'était effrayant de donner une suite à +21+", son album précédent. "Pendant longtemps je ne trouvais pas ma voix", a-t-elle ajouté. Après le succès planétaire de "21", qui a connu des records de ventes et récolté une brassée de Grammys, "je suis partie pendant si longtemps, j'ai eu mon bébé, ça m'a pris des années et après je suis lentement revenue vers (la musique)", a expliqué la chanteuse de 28 ans. "Vous pouvez imaginer l'humeur dans laquelle j'étais quand j'ai écrit «Hello»", a souligné en riant la star, allusion aux paroles du hit dans lequel elle semble appeler en vain et laisser des messages à un ex-amant pour lui demander pardon.

Mercredi 15 Février 2017

Lu 367 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.