Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Duffy

La chanteuse galloise Duffy a dévoilé mardi avoir décidé de sa longue absence musicale après avoir été "violée, droguée et séquestrée pendant quelques jours". Duffy, qui en 2011 avait annoncé "prendre une pause" concernant son activité publique, a écrit sur Instagram: "Je suis ok et en sécurité maintenant" mais "il a fallu du temps". "Il n'y a pas de façon facile de le dire. Mais je peux vous dire que durant la dernière décennie je me suis promis de vouloir ressentir le soleil briller dans mon coeur et le soleil brille maintenant", a assuré la chanteuse âgée de 35 ans. "Vous vous demandez pourquoi je n'ai pas choisi d'utiliser ma voix pour exprimer ma douleur. Je n'ai pas voulu montrer au monde la tristesse dans mes yeux. Je me suis demandé comment chanter avec mon coeur s'il est brisé. Et doucement il s'est réparé", a-t-elle ajouté.
La chanteuse, qui est également compositrice, a remporté le Grammy pour le meilleur album vocal pop en 2008 avec son album Rockferry. En 2009, l'artiste née Aimee Anne Duffy a aussi remporté trois Brit Awards. En 2013, elle a fait son apparition aux côtés de nombreux artistes français lors d'un concert à New York en hommage à Edith Piaf. Elle a contribué à la musique et a eu un rôle dans le film Legend (2015).


Polanski

La 45ème cérémonie des César promet d'être sous tension. Elle se tiendra vendredi dans un climat inédit, après la démission de la direction de l'Académie et alors que des féministes ont appelé à manifester contre les 12 nominations du "J'accuse" de Roman Polanski.
Arrivé en tête du premier tour de vote avec le film de Ladj Ly sur les banlieues "Les Misérables" (grand favori avec 12 nominations aussi, en incluant celle du prix du public), le thriller historique de Roman Polanski sur l'Affaire Dreyfus sera sur le devant de la scène pour les récompenses annuelles du cinéma français. Il côtoie aussi aux sommets "La Belle époque" de Nicolas Bedos (onze nominations) et "Portrait de la jeune fille en feu" de Céline Sciamma (dix). Mais, indignées par les nominations du film de Polanski, plusieurs associations féministes ont appelé à un rassemblement vendredi devant la salle Pleyel, où se tiendra la cérémonie.

Jeudi 27 Février 2020

Lu 148 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif