Libération

Facebook
Rss
Twitter





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Salon

Dix maisons d'édition marocaines vont prendre part à la 51ème édition du Salon international du livre du Caire, prévue du 22 janvier au 04 février dans la capitale égyptienne.
La participation marocaine s'inscrit dans le cadre de l'échange entre le Salon international du livre du Caire et le Salon de l'édition et du livre de Casablanca, indiquent les organisateurs.
Le ministère égyptien de la Culture et des Sports mettra son stand à la disposition des éditeurs marocains, soulignent les mêmes sources, notant que les éditeurs marocains exposeront aux visiteurs les plus récents titres et éditions qui se rapportent à plusieurs spécialités pour satisfaire tous les goûts. Il s'agit, en l'occurrence, de livres traitant de l'histoire, de la politique, de la littérature, de la religion, outre des titres pour enfants.
Lors d'une conférence de presse, tenue dimanche au Caire pour présenter le programme de l'événement, les organisateurs ont souligné que lors de cette édition dont le Sénégal est l'invité d'honneur, 900 maisons d'édition représentant 38 pays seront au rendez-vous, notant que les exposants arabes et étrangers seront répartis sur 808 stands.

Forum

Le forum d’art, de créativité et du patrimoine se tiendra du 16 au 19 janvier à Imintanoute relevant de la province de Chichaoua, à l'initiative de l’Association "Imitanoute pour le dialogue culturel et artistique".
Organisé en partenariat avec le Conseil de la région de Marrakech-Safi, cette rencontre vise à contribuer à la dynamique d'enregistrement du patrimoine culturel et artistique amazigh, faire la lumière sur la situation du chant et de la musique amazighe à Imintanoute, et à mettre en oeuvre des efforts intellectuels, individuels soient-ils ou collectifs, consentis par l’ensemble des acteurs opérant dans ce domaine (chercheurs, médias, créateurs, praticiens, professionnels et société civile).
Ce rendez-vous culturel se veut ainsi une occasion d’aborder le contexte socio-économique et culturel de l’émergence des troupes musicales à Imintanoute et leur expérience, tout en s’interrogeant sur leur valeur ajoutée sur la scène artistique locale.
Le programme de cette manifestation culturelle prévoit notamment deux conférences axées sur "La poésie amazighe entre la narration orale et les exigences de la documentation" et "Les troupes musicales à Imintanoute : le contexte, la naissance et le parcours", outre un atelier d'art plastique, et des spectacles et shows musicaux et artistiques.

Jeudi 16 Janvier 2020

Lu 494 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.