Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


Bouillon de culture


Mercredi 30 Octobre 2019

Festival
    
Un mélange des plus splendides de la Taktouka marocaine et du Flamenco espagnol présenté par les groupes Jabal Al Alam et Cristina Heeren a envoûté, dimanche à Tétouan, les férus de la musique et de la danse, et ce dans le cadre de la 4ème édition du Festival Flamenco Maroc.
Organisé par le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports -département de la Culture-, et l'ambassade espagnole au Maroc, ce festival a également été l'occasion pour la danseuse Flamenco Luisa Palicio d'éblouir le public par un  show impressionnant, avant une tomber de rideau parfaite grâce à une réinterprétation réussie de la chanson "Ana bladi Tétouan" (mon pays est Tétouan). S'exprimant à cette occasion, le directeur provincial du ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, Ahmed El Yaalaoui, a indiqué que ce festival est organisé dans plusieurs villes du Royaume, notant que la coopération et l'échange culturel entre le Maroc et l'Espagne ont une histoire et des racines qui reflètent les bonnes relations qui lient les deux pays.

Conférence

Les moyens d'élaborer une nouvelle pensée arabe ont été au centre d'une conférence organisée, lundi à Rabat, avec la participation de plus de vingt penseurs, académiciens et chercheurs maghrébins. Dans une allocution à l'ouverture de cet événement, le directeur de la Fondation de la pensée arabe, Henry Al Aouit, a indiqué que la conférence traitera de différents aspects liés à l'élaboration d'une nouvelle pensée arabe, en partenariat avec une pléiade de penseurs du Maroc et de la région du Maghreb.
Le choix de cette thématique intervient eu égard à l'importance de la pensée dans le développement des nations, notamment au vu des problèmes que traverse actuellement le monde arabe en matière de participation des jeunes dans la vie politique, d'extrémisme et de disparités sociales, ainsi qu'en matière de crise économique et de défis de développement, a précisé M. Al Aouit. Consciente de l'importance de disposer d'une pensée qui accompagne les grandes mutations de la région arabe, la Fondation a organisé cette conférence en vue de permettre au monde arabe de participer et d'être acteur des changements que connaît le monde, a-t-il ajouté.


Lu 132 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.