Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Doris Day

Doris Day, décédée lundi en Californie à l'âge de 97 ans, restera notamment dans les mémoires pour "Que sera, sera", un tube planétaire qui lui a permis de réunir les deux grands axes de sa carrière: la chanson et le cinéma. C'est à ce double talent qu'elle doit d'ailleurs le rare privilège d'avoir deux étoiles distinctes sur le célèbre "Walk of Fame" de Hollywood, où une cérémonie a été organisée à sa mémoire lundi matin. La blonde Américaine a 34 ans, en 1956, quand Alfred Hitchcock lui donne le rôle émouvant d'une mère dont l'enfant est enlevé par des espions venant du froid dans son classique "L'Homme qui en savait trop".
Aux côtés de James Stewart et de Daniel Gélin, Doris Day joue un rôle taillé sur mesure: celui d'une chanteuse célèbre qui interprète "Que sera, sera" à tue-tête pour signaler à son fils que l'heure de la libération est proche. Le morceau, signé Jay Livingston et Ray Evans, décroche l'Oscar de la meilleure chanson originale. Des Oscars, Doris Day n'en décrochera pourtant aucun, malgré une quarantaine de films et l'adoration du public. Son côté voisine sympa, joyeuse et sans histoires ne séduira pas la critique cinématographique et elle devra se contenter d'un "Grammy" pour sa carrière de chanteuse, avec 650 titres et une vingtaine d'albums à son actif.

Luc Besson
EuropaCorp, la société de production et de distribution de films et de séries de Luc Besson en grande difficulté financière, a été placée en procédure de sauvegarde pour une durée initiale de six mois, a t-on appris mardi. "Par jugement du 13 mai 2019, le Tribunal de commerce de Bobigny, a ouvert une procédure de sauvegarde à l'égard de la société EuropaCorp S.A pour une durée initiale de 6 mois", précise la société dans un communiqué.
Selon le Conseil d'administration et la direction d'Europacorp, cette procédure permettra "de négocier les termes d'un assainissement de la situation financière". La cotation du titre sur Euronext Paris est suspendue depuis le 6 mai. L'entreprise de Luc Besson qui perd de l'argent depuis plus de trois ans avait enregistré un exercice 2017/2018 dans le rouge avec une perte nette de 82,5 millions d'euros.

Jeudi 16 Mai 2019

Lu 170 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com