Libération


Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture





Musique hassanie
La musique hassanie a été à l'honneur à Varsovie à l'occasion d'une soirée musicale animée, dimanche soir, par l'artiste Mustapha El Boudani du groupe Chigaga qui a gratifié le public d'une brillante prestation musicale. L'artiste a enchanté le public, au Musée Asie et Pacifique de Varsovie, avec des rythmes envoûtants et des morceaux de musique puisés dans le riche répertoire du patrimoine marocain et la poésie hassanie raffinée, en associant instruments de musique traditionnels et modernes. Vêtu de l'habit traditionnel, l'artiste originaire de M'hamid El Ghizlane, à la voix singulière et envoûtante, chante la beauté du désert, la vie des nomades, l'amour, les coutumes et traditions ainsi que d'autres thèmes inspirés des sensations du vécu quotidien, dans un parfait accord poétique et musical. Intervenant lors de cette manifestation culturelle, l'ambassadeur du Maroc en Pologne, Youns Tijani, a souligné la place accordée dans la Constitution à la culture hassanie, en tant que composante de l'identité nationale. M. Tijani a souligné que cette manifestation organisée par l'ambassade du Maroc en collaboration avec le Musée Asie et Pacifique, s'inscrit dans le cadre de la célébration du 60ème anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre le Maroc et la Pologne.

Hossain Bouzineb
En recevant jeudi une attestation de membre correspondant de l’Académie royale espagnole, Hossain Bouzineb est devenu le premier Marocain et arabe à intégrer cette prestigieuse institution dédiée aux questions de la langue espagnole. M. Bouzineb a reçu l’attestation de membre correspondant de l’Académie royale espagnole des mains du directeur de cette institution Santiago Muñoz Machado, à l’occasion d’une rencontre, à Rabat, entre Sa Majesté le Roi Don Felipe VI et la Reine Doña Letizia d'Espagne avec des écrivains marocains ainsi que des spécialistes en études hispaniques. La nomination de M. Bouzineb en tant que membre de cet organe chargé de la normalisation de la langue espagnole est une reconnaissance de sa contribution en tant que chercheur en langue espagnole notamment en philologie. A cette occasion, ce professeur en linguistique qui a intégré en 1980 la Faculté des lettres et des sciences humaines de l’Université Mohammed V à Rabat, s'est dit fier de cet "honneur", d'autant plus que cette institution ne comptait aucun chercheur marocain ou arabe. "Je ne m'attendais pas à cette nomination", a-t-il déclaré à la MAP.

 

Mardi 19 Février 2019

Lu 212 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.