Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Nour-Eddine Sail
L’ancien directeur du Centre cinématographique marocain (CCM), Nour-Eddine Sail, a plaidé, samedi à Casablanca, pour une politique culturelle bien ficelée en vue de dynamiser l’industrie cinématographique marocaine, basée en premier lieu sur la création de multiplexes pour laisser choisir, attirer et fidéliser les cinéphiles mais aussi le grand public. M.Sail, qui animait une conférence intitulée "Une histoire du cinéma marocain", initiée par la Fondation HEM dans le cadre de sa 22ème Université citoyenne, a souligné que le seul multiplexe de Casablanca fait à lui seul un chiffre d’affaires d’environ 50% de l’ensemble des recettes de toutes les salles marocaines.
Il a expliqué que les salles de cinéma marocaines, comme c'est le cas dans plusieurs pays arabes, européens et américains, doivent proposer plusieurs titres en même temps pour que le public puisse faire son choix, d’où la nécessité d’avoir de petites salles offrant plusieurs projections à la fois. M. Sail a également passé en revue des périodes marquantes der l’histoire du cinéma national évoquant à ce propos des dates clés qui ont marqué l’histoire du septième art marocain.

Kacey Musgraves
La chanteuse de country Kacey Musgraves a remporté dimanche avec "Golden Hour" le prix de l'album de l'année lors des Grammy Awards, une cérémonie qui est restée fondamentalement américaine même si elle a vu défiler des stars d'envergure internationale. Armée de sa seule guitare folk, la frêle musicienne a eu raison de poids lourds du rap comme Kendrick Lamar ou Drake avec son troisième album, où elle avait tout de même pris soin d'introduire quelques éléments psychédéliques pour élargir son audience.
Elle a aussi devancé Cardi B, Janelle Monae et Brandi Carlile lors d'une édition des Grammys où les femmes avaient fait un retour en force après avoir été curieusement snobées l'an dernier, en plein mouvement #MeToo.
En lice dans quatre catégories, Kacey Musgraves avait pris de court le monde de la country avec son tube "Merry Go'Round" et sa rengaine au banjo, primée aux Grammy en 2014. La jeune femme, âgée de 30 ans, est considérée comme une révolutionnaire chez les amateurs, généralement très traditionnels dans leur approche de la musique country.

Mardi 12 Février 2019

Lu 155 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com