Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




James Ingram
Le chanteur américain James Ingram est décédé à 66 ans, ont annoncé mardi plusieurs proches de cette figure du R&B des années 80, interprète de succès comme "Baby Come to Me" ou "Yah Mo B There". "Il n'y a pas de mots pour dire à quel point mon coeur saigne à l'annonce du décès de mon petit frère", a tweeté le producteur et musicien Quincy Jones, qui l'a révélé au début des années 80.
La nouvelle a également été confirmée par l'actrice et productrice Debbie Allen, qui a dit, via Twitter, avoir perdu son "ami le plus cher" et son "partenaire de création". Les deux artistes avaient notamment créé ensemble une comédie musicale, "The Brothers of the Knight", en 2001.
Sollicitée par l'AFP, la maison de disques Warner Bros Records, qui a publié la plupart de ses albums, n'a pas donné suite, pas plus que son agent. Après plusieurs années dans divers groupes, mais aussi comme accompagnateur de Ray Charles au piano, James Ingram a percé en 1981 en étant intégré à l'album "The Dude" de Quincy Jones. Parmi les trois titres qu'il interprète, le morceau "One Hundred Ways" lui vaut un Grammy Award dans la catégorie meilleur artiste masculin de R&B.

Eric Holder    
L'écrivain Eric Holder, auteur notamment du roman "Mademoiselle Chambon", est décédé mardi chez lui à Queyrac, dans le Médoc, à l'âge de 59 ans, a-t-on appris samedi auprès de son fils Théo Dupisson, confirmant une information du journal Sud Ouest.
Né en 1960 à Lille, Eric Holder a publié son premier recueil de nouvelles en 1984 ("Nouvelles du Nord", Le Dilettante) et son premier roman l'année suivante, "Manfred ou l'hésitation" (Le Seuil). Il a reçu le Prix Fénéon en 1989 pour "Duo Forte", puis en 1994 le prix Novembre pour son roman, "La belle jardinière".
Le prix Roger Nimier lui a été attribué en 1996 pour son recueil de huit nouvelles "En compagnie des femmes", hommages à huit figures féminines qui ont traversé la vie de l'auteur.
Suivront "La Saison des bijoux", "Mademoiselle Chambon" -- le plus connu en raison de son adaptation au cinéma en 2009 par Stéphane Brizé, avec Vincent Lindon et Sandrine Kiberlain --, "La correspondante", "Bella Ciao" ... "Eric Holder nous laisse une écriture précise et délicate, ressuscitant souvent avec malice des expressions perdues pour mieux nous faire aimer sa poésie du monde", a réagi sur Twitter le ministre de la Culture Franck Riester.

Jeudi 31 Janvier 2019

Lu 232 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Septembre 2020 - 18:55 Le secteur du livre affaibli par la pandémie

Vendredi 18 Septembre 2020 - 16:57 Décès de Mohamed Talal