Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Alec Baldwin
L'acteur Alec Baldwin a plaidé coupable mercredi de harcèlement et a accepté de suivre une formation pour "gérer sa colère", après avoir été interpellé pour avoir frappé un automobiliste qui lui disputait une place de stationnement.
L'acteur new-yorkais, célèbre pour ses imitations du président Donald Trump dans l'émission culte "Saturday Night Live" qui lui ont valu une récompense aux Emmy Awards en 2017, a été laissé en liberté après une audience dans un tribunal de Manhattan, à condition de suivre une "brève formation pour gérer sa colère" d'ici sa prochaine comparution le 27 mars, a indiqué le procureur de Manhattan.
Agé de 60 ans, connu pour sa forte personnalité et son caractère irascible, M. Baldwin n'a fait aucune déclaration aux journalistes à la sortie du tribunal. L'acteur avait été interpellé en novembre après s'en être pris à un homme qui venait de garer sa voiture sur une place de parking que l'acteur avait demandé à quelqu'un de garder pour lui.

Harvey Weinstein     
L'ancien producteur Harvey Weinstein, inculpé d'agressions sexuelles, a recruté une nouvelle équipe de prestigieux avocats, après avoir mis fin au contrat le liant à la star du barreau new-yorkais Ben Brafman.
La nouvelle équipe de défense de l'ancien producteur de 66 ans, inculpé pour deux agressions sexuelles à New York, comprend Jose Baez, célèbre avocat de Floride connu notamment pour avoir obtenu en 2008 l'acquittement surprise dans la retentissante affaire de Casey Anthony, une mère accusée du meurtre de sa fille.
Autre recrue, Ronald Sullivan, spécialiste des affaires jugées "impossibles" à défendre et directeur du département de droit pénal à la prestigieuse Université de Harvard. "Je confirme avoir été retenu, avec Ronald Sullivan, professeur à Harvard, par Harvey Weinstein", a indiqué M. Baez dans un communiqué. "M. Weinstein a maintenu fermement son innocence dans cette affaire et nous nous réjouissons de l'aider à se défendre".

Vendredi 25 Janvier 2019

Lu 351 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.