Libération


Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture





Mac Miller

Le rappeur Mac Miller, qui s'était fait remarquer par ses chansons sur le président Donald Trump et une séparation difficile avec la chanteuse Ariana Grande, est mort accidentellement, après avoir absorbé un mélange de drogues et d'alcool, a révélé l'autopsie. L'artiste de 26 ans, de son vrai nom Malcolm McCormick, a été retrouvé à son domicile de Los Angeles le 7 septembre. Une enquête avait été ouverte pour déterminer avec précision les causes de son décès. Selon le rapport du médecin légiste publié lundi, Mac Miller a succombé à un "mélange toxique de drogues" comprenant du fentanyl --un opiacé très puissant à l'origine d'une vague de décès sans précédent aux Etats-Unis--, de la cocaïne et de l'alcool. "La cause du décès est bien accidentelle", écrit le légiste. Mac Miller est mort quelques mois après la fin de sa relation de deux ans, très médiatisée, avec Ariana Grande qui était considérée parfois comme sa source d'inspiration.

Philippe Gildas

Grande figure des médias en France et visage emblématique de la chaîne Canal+, Philippe Gildas avait demandé que ses obsèques soient une fête: entre ses chansons préférées et des fous rires à répétition, un dernier adieu peu commun lui a été rendu lundi.
Accueillis notamment par Maryse Gildas, son épouse, le ministre français de la Culture Franck Riester, l'un de ses prédécesseurs Jack Lang, l'ancien président de Canal+ Pierre Lescure ou encore Antoine de Caunes ont assisté à un hommage laïc organisé au crématorium du Père-Lachaise à Paris.
Antoine de Caunes, son complice des années de l'émission de Canal+ "Nulle part ailleurs", a salué "l'immense professionnel" qu'était Philippe Gildas, sans oublier de respecter à la lettre sa volonté de ne pas rendre l'assistance triste.
 

Mercredi 7 Novembre 2018

Lu 319 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.