Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Culture polonaise

La langue et la culture polonaises sont à l'honneur cette semaine à l'Université Ibn Zohr d'Agadir qui a notamment accueilli une conférence animée par l'ambassadeur de ce pays d'Europe centrale à Rabat, Marek Ziolkowski.
La conférence, qui s'est tenue dans l'enceinte de l'Ecole nationale de commerce et de gestion (ENCG), a porté sur le thème: «Le pouvoir: instrument de coopération ou de contrainte".
Elle a eu lieu en présence notamment du président de l'Université Ibn Zohr et du vice-président de l'Université de Silesie de Katowice.
Depuis 2016, la langue polonaise est enseignée dans les cursus "Marketing, gestion touristique et communication, et Tourisme et développement" donnés au sein de l'ENCG. La Pologne est l'un des marchés touristiques prometteurs pour la destination Agadir qui a multiplié, ces dernières années, les opérations de communication et de promotion sur cette destination pour doper le flux de visiteurs. Le volet aérien a été également renforcé avec le lancement de nouvelles lignes directes assurée par la compagnie à bas prix "Wizz Air".
Pour les opérateurs du secteur  touristique, ces initiatives tendent à renforcer la présence de la destination Maroc sur le marché polonais ainsi qu’au niveau de ceux de l’Europe centrale et orientale considérés parmi les plus importants marchés émergents sur le Vieux Continent.

Parution

"Parcours amoureux de Salé" est l'intitulé d'un nouvel ouvrage consacré à l'histoire de la ville de Salé que vient de publier l'historienne et professeure à l'Université française de Provence, Rita Aouad.
Édité par Bouillon de Culture, le livre propose au lecteur un voyage dans la ville de Salé pour découvrir ses belles demeures, remparts, savoir-faire, traditions, coutumes et autres merveilles de son patrimoine. Capitale de l'Andalousie atlantique, port corsaire renommé, la cité dévoile son passé, sa civilisation raffinée et sa forte identité à la lumière des riches documents, souvent inédits, qui jalonnent son histoire multiséculaire.
Un communiqué des éditions Bouillon de Culture indique que "l’auteure, fidèle à sa démarche d’historienne, s’efface derrière ses sources, remarquablement mises en valeur par un travail graphique d’une rare qualité".
"L’ouvrage s’achève par un parcours photographique dans la ville d’aujourd’hui. Feuilleter le « Parcours amoureux de Salé »,
c’est devenir promeneur, retrouver le fil du passé, plonger dans l’imaginaire salétin, vivre aussi l’une des cités du Maroc d’aujourd’hui", souligne-t-on.

Jeudi 25 Octobre 2018

Lu 214 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Septembre 2020 - 18:55 Le secteur du livre affaibli par la pandémie

Vendredi 18 Septembre 2020 - 16:57 Décès de Mohamed Talal