Libération


Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture





Ouvrage

Yassine Akhiate, professeur-chercheur et membre de la Chaire de l'Unesco sur les pratiques journalistiques et médiatiques à Strasbourg, a présenté samedi soir à Paris, son récent ouvrage « L'audiovisuel au Maroc en 10 questions".
La rencontre-débat a eu lieu à l'Espace l'Harmattan à Paris en présence de l’auteur et d’un public intéressé parmi lequel des étudiants marocains en Ile de France.
"L'audiovisuel au Maroc en 10 questions", paru aux Editions l’Harmattan en mai 2018, est une approche socioéconomique qui dresse un panorama des différents questionnements qui concernent le secteur de l'audiovisuel au Maroc, ses acteurs institutionnels et économiques, ainsi que la dynamique qui les anime.
Cet ouvrage de 200 pages fournit de précieux renseignements sur des sujets divers affectant le quotidien des Marocains: les modes de financement de l'audiovisuel ; l'impact de la couverture publicitaire ; la diffusion en TNT ; la convergence technologique et l'innovation ; les spécificités des usages du mois de Ramadan pour l'économie audiovisuelle ; le rôle de l'Etat et de la libéralisation ; la promotion de la citoyenneté et de la diversité culturelle amazighe; les réseaux sociaux et les nouveaux outils de développement du secteur audiovisuel marocain. Autant de questions auxquelles l'auteur apporte les réponses les plus appropriées.

Exposition

Le vernissage de l'exposition "Le Maroc d'ombre et de lumière", une série de photographies de l'artiste-photographe Daoud Aoulad Syad a eu lieu, samedi soir, à la galerie de l'Institut français de Fès.
Cette exposition offre, jusqu'au 27 octobre prochain, aux passionnés de l'art l'occasion de découvrir les œuvres photographiques d'Oulad Syad sur son pays natal, le Maroc. Il s'agit du fruit de "ses errances sur les territoires qu’il est amené à parcourir, scènes de vies principalement rurales ou fêtes de villages et marchés hebdomadaires".
En jouant de la lumière, qui représente tout ce que la nature offre de plus précieux pour un photographe, l'artiste aborde ses sujets de prédilection notamment le forain, la marge, le Maroc ancestral, la campagne et le grand sud.
Dans une déclaration à la MAP, le responsable culturel de l'Institut français de Fès, Brahim Zerkani, a indiqué que cette exposition s'inscrit dans le cadre de la saison culturelle France-Maroc, ajoutant que l'Institut consacre cette année "tout un travail autour de l’œuvre d'Aoulad Syad", qui est également réalisateur.

Mardi 25 Septembre 2018

Lu 208 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.