Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Bouillon de culture
Kevin Spacey
Kevin Spacey fait l'objet d'une accusation d'agression sexuelle, a indiqué mercredi à l'AFP un porte-parole du bureau du procureur de Los Angeles, quelques mois après un premier dossier déposé dans la ville de Californie contre l'acteur américain déjà visé par de nombreuses autres allégations. "Un cas d'agression sexuelle a été transmis hier (21/08) à notre bureau par le département du shérif du comté de Los Angeles concernant Kevin Spacey. Il est en cours d'examen", a précisé Greg Risling, porte-parole du bureau du procureur.
Une autre enquête avait déjà été ouverte en avril à la suite d'une plainte concernant une agression présumée en 1992 impliquant un homme, selon la presse américaine. M. Risling n'a pas donné davantage de précisions sur cette nouvelle accusation, ni sur la précédente, se contentant de préciser que ce premier dossier était toujours "en cours d'examen".

Vincent Cassel 
L'acteur Vincent Cassel, 51 ans, a dit "oui" vendredi à une mannequin de 21 ans, Tina Kunakey, dans la mairie de Bidart, dans le sud-ouest de la France, a constaté une journaliste de l'AFP. Costume blanc, chemise rose et lunettes noires, le marié a attendu sa future épouse sur la place de la mairie de la petite station balnéaire voisine de Biarritz.
Tulle blanc, longue traîne, bustier tulipe très échancré, et chevelure libérée sur les épaules, la mariée est arrivée à la mairie dans une Bentley noire. Les deux mariés étaient entourés d'une centaine d'invités dont les acteurs Elie Semoun, Gilles Lellouche et l'actrice Adèle Exarchopoulos. Le couple est ressorti de la mairie sous un ciel changeant et une pluie de pétales roses. Dans la matinée, les services municipaux s'étaient activés à nettoyer les murs en pierre de la mairie, qui avaient été tagués dans la nuit d'inscriptions telles que "Femme objet pornifiée", "mariage machiste, sexclavagiste".

Lundi 27 Août 2018

Lu 213 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.