Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Spotify
Le service de musique en ligne Spotify comptait 83 millions d'abonnés payants fin juin contre 75 millions trois mois plus tôt, un bond qui n'a pourtant pas été synonyme de bénéfices pour la plateforme suédoise. Spotify, qui a publié jeudi ses résultats pour le deuxième trimestre, a attribué cette hausse à sa percée sur des marchés émergents, notamment en Amérique latine et en Asie du Sud-Est, et au succès de son offre destinée aux familles qui lui rapporte néanmoins moins que les abonnements individuels. Sur un an, Spotify a enregistré une augmentation de 40% du nombre de ses abonnés payants et, en incluant les personnes profitant de l'offre gratuite comprenant de la publicité, comptait en tout 180 millions d'utilisateurs actifs mensuels.
Mais malgré le développement rapide du streaming dans le monde, Spotify n'a encore jamais dégagé de bénéfices depuis sa création en 2005. Le groupe, qui a perdu 90 millions d'euros sur le trimestre, a dit préférer se concentrer sur son expansion géographique.

Festival
Le ministère de la Culture et de la Communication organise, du 10 au 12 août à Ouarzazate, la 7ème édition du Festival national des arts d'Ahwach, sous le signe "Le patrimoine culturel, défi du développement durable".
Un communiqué du ministère de la Culture et de la Communication indique que cette manifestation, placée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, connaîtra la participation de plus de 500 artistes représentant les meilleures troupes d'Ahwach dans les différentes régions du Royaume, lesquels animeront de grands spectacles artistiques dans l'espace de la Kasbah historique de Taourirt et les places publiques de la province. Cet événement connaîtra également la participation, pour une première fois, d'une troupe de jeunes puisant dans ce patrimoine culturel ancestral.

Samedi 28 Juillet 2018

Lu 237 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Septembre 2020 - 18:55 Le secteur du livre affaibli par la pandémie

Vendredi 18 Septembre 2020 - 16:57 Décès de Mohamed Talal